lundi, octobre 25, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Invitation renouvelée à Khamenei, Raïssi et autres dirigeants du régime...

Iran : Invitation renouvelée à Khamenei, Raïssi et autres dirigeants du régime à participer à un tribunal international pour génocide et crimes contre l’Humanité

Simultanément à la manifestation des Iraniens en Suède et à l’appel de Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), à faire juger les dirigeants du régime, en particulier Ali Khamenei et Ebrahim Raïssi, ainsi que le chef du pouvoir judiciaire Gholam-Hossein Mohseni-Eje’i, pour génocide et crimes contre l’humanité, le régime clérical et ses porte-parole ont une fois de plus demandé que les Moudjahidine du peuple (OMPI) soient poursuivis pour la mort de « plus de 17 000 » de leurs mercenaires.

Ebrahim Raisi, Chief Regime Henchman Vies for Iranian PresidencyMay 12, 2021

Comme elle l’a déclaré à plusieurs reprises, la Résistance iranienne accueille et invite à nouveau les dirigeants du régime à un tribunal international à cet égard. Cette invitation, faite à l’origine en 2007 lorsque le régime a déposé plainte concernant les tirs de mortier sur le siège de Khamenei et les cas du général de division Ali Sayad Shirazi, chef d’état-major adjoint des forces armées du régime iranien, tristement connu comme le boucher du Kurdistan, et Assadollah Lajevardi, le boucher de la prison d’Evine.

La Résistance iranienne a également souligné en mars 2021 : « Nous sommes très heureux de participer à un tribunal international avec la participation de Khamenei, Rohani, Javad Zarif et Ebrahim Raïssi à La Haye ou à Genève. Le régime peut également amener tous ses plaignants. Bien sûr, la condamnation à mort de l’OMPI (membres et sympathisants) qui n’ont jamais cessé de soutenir l’organisation a déjà été prononcée par Khomeiny. Donc, si le régime n’a rien à cacher, il doit immédiatement accepter la participation de Khamenei, Rohani et de son chef du judiciaire à la Cour pénale internationale de La Haye ou à un tribunal international à Genève ou à tout autre tribunal international sous les auspices de l’ONU. »

Auparavant, M. Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, avait également déclaré en février 2009 : « Chaque fois qu’un tribunal international impartial fonctionne sur la base de principes et de normes juridiques et judiciaires reconnus, nous disons au régime clérical : allons en justice (…) Nous sommes également prêts à aller à un tel tribunal pour examiner toute réclamation contre nous. Je suis aussi personnellement prêt, et je demande au guide suprême du régime clérical, s’il ose se présenter devant un tribunal international, d’accepter d’y assister en ma présence immédiatement. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 août 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe