lundi, septembre 27, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsSoulèvement de la soif en Iran – n°10

Soulèvement de la soif en Iran – n°10

Malgré la répression sauvage, pour la 7e nuit de soulèvement du Khouzistan, des manifestations et des affrontements se sont poursuivis dans 14 villes

La population et les jeunes ont protesté dans 7 provinces en solidarité avec le Khouzistan

Malgré le dispositif répressif serré déployé par le régime pour mettre fin au soulèvement du Khouzistan, la nuit dernière, pour la septième journée consécutive, non seulement de nombreuses villes et secteurs du Khouzistan ont été le théâtre de manifestations de la population en colère, mais aussi des villes d’autres provinces en signe de solidarité.

Dans la nuit du 21 juillet, Ahwaz, Sussanguerd, Masjed-Soleyman, Mahshahr, Shadegan, Izeh, Shoushtar, Dezfoul, Shoush Daniel, Elahi, Khormoussa, Behbahan, Mollasani et Darkhovine ont été témoins de protestations et de manifestations de masse.

Les mesures répressives du régime, telles que l’envoi au Khouzistan de voyous des pasdarans en provenance d’autres régions, dont 30% de forces spéciales, d’unités spéciales et d’agents en civil de Khorramabad, des canons à eau, des gaz lacrymogènes et gaz poivré, et enfin des tirs sur les manifestants et la coupure d’Internet, n’ont pas réussi à empêcher les jeunes et les manifestants excédés par quatre décennies de crimes et de pillage des mollahs, de se soulever.

La nuit dernière, de graves affrontements et escarmouches ont eu lieu entre les forces de répression et les jeunes rebelles à Izeh. Des dizaines de manifestants ont été blessés lorsque les forces du régime ont ouvert le feu.

Pour éviter que les blessés ne soient arrêtés, les gens ne les ont pas emmenés à l’hôpital et les ont soignés chez eux. La nuit dernière, dans différents quartiers d’Ahwaz et de Sussanguerd, de violents affrontements se sont poursuivis entre les manifestants et les forces de sécurité, les unités spéciales et les agents en civil.

Les manifestants scandaient : « A bas le dictateur », « Canons, fusils et mitrailles, que Khamenei aille au diable », « Le peuple veut un changement de régime », « Les Iraniens préfèrent la mort à l’humiliation », « Honte à toi Khamenei, abandonne le pouvoir » et « Bakhtiari et Arabes, unité, unité ».

De jeunes insurgés ont bloqué l’entrée des villes en brûlant des pneus et en érigeant des barricades avant le début des manifestations pour empêcher les forces de répression d’entrer.

En solidarité avec le soulèvement du Khouzistan, des manifestations et des rassemblements ont eu lieu hier soir à Téhéran, Yazdanshahr (Ispahan), Mahdasht (Karadj), Racht, Bouchehr, Bandar Ganaveh, Jarrahi et Lordegan, au cours desquels les gens ont scandé « Le Khouzistan n’est pas seul ». Dans la ville de Chamran, des manifestants ont mis le feu à un kiosque de la police.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 22 juillet 2021

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe