mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLa grève des travailleurs contractuels des industries pétrolières et pétrochimiques entre dans...

La grève des travailleurs contractuels des industries pétrolières et pétrochimiques entre dans sa deuxième semaine en Iran

· Grève dans 60 raffineries, centres pétrochimiques et centrales électriques de 19 villes d’Iran

· Mme Radjavi a salué les grévistes et appelé l’ensemble des jeunes et des travailleurs à les soutenir. Elle a déclaré que la poursuite des grèves et des manifestations témoignait de la volonté générale de renverser le régime clérical anti-ouvrier. Un régime qui est le principal facteur de pauvreté, d’inflation et de chômage

La grève nationale des travailleurs contractuels des industries pétrolière et pétrochimique, qui a commencé le 19 juin, contre les bas salaires et les conditions de travail et de vie difficiles, est entrée dans sa deuxième semaine le samedi 26 juin. De nouveaux groupes de travailleurs dans diverses villes et industries ont rejoint la grève.

Les grèves des travailleurs contractuels jusqu’à présent dans les raffineries, les industries pétrochimiques, les centrales électriques et les installations liées à l’industrie pétrolière dans les villes de Téhéran, Arak, Ispahan, Ahwaz, Abadan, Mahchahr, Jask, Assalouyeh, Gatchsaran, Damavand, Behbahan, Bouchehr, Kangan , Qeshm, Khark, Oroumieh , Kerman, Bandar-Abbas et Ilam se sont développées.

Ont jusqu’à présent rejoint la grève, les travailleurs sous contrat de la société pétrochimique Omran Sana’t, du champ gazier South Pars d’Assalouyeh, de la société pétrochimique Sadaf d’Assalouyeh, de la société pétrochimique Jahan Pars d’Assalouyeh, de la société Payandan d’Assalouyeh, de la société Satrap Sana’t de la province de Bouchehr, de la société de raffinage Sina de Qeshm, de la société Lidoma de la province de Bouchehr, de la révision de la raffinerie de pétrole de Téhéran, de la société de machines d’Arak, de la raffinerie Tondgooyan de Téhéran, de la pétrochimie Dena d’Assalouyeh, de la société Jahan Pars d’Assalouyeh, de la raffinerie Bidboland, de la Phase 13 (Phase Akhtar) de Behbahan, de South Pars de la province de Bouchehr, de la Phase 13 de Kangan, de la raffinerie Bidkhoun, du Projet Abad d’Assalouyeh, de la compagnie des réservoirs de pétrole de Qeshm, de la Pétrochemie de Bouchehr, de la Pétrochemie de Gatchsaran, des Opérations maritimes de la compagnie des terminaux pétroliers d’Iran-Kharg, de la compagnie pétrochimique Sabalan Firmco d’Assalouyeh, des 10 projets Bid de Qeshm, du projet Bid-Boland du Golfe persique de Behbahan, de la compagnie Jahan Pars d’Assalouyeh – division Sazeh, des acieries Butia de Kerman, de la raffinerie d’Ispahan, de la compagnie Ragby de la raffinerie d’Ispahan, de la phase 14 de l’usine pétrochimique d’Assalouyeh, de la société Parsian Petro Kian (tuyauterie) de la province de Bouchehr, de la société Azar-Felez (Structure), de la compagnie Aria Pishro (électricité et équipement de précision), des travailleurs du cycle combiné d’Oroumieh, la compagnie sidérurgique Butia, la compagnie de dipolymères dans les industries pétrochimiques d’Assalouyeh, le projet Bid-Boland 2 de Mahshahr, la compagnie de raffinage Absan dans la raffinerie de pétrole d’Ispahan, de la compagnie de Structures Qeshm Farafan, de la raffinerie Zolal d’Ispahan, la station de pompage n°5 de Bandar Abbas, de la société contractuelle Jahan Pars Ilam, de la centrale électrique Bid-Khoon d’Ispahan, de la compagnie de raffinage Kangan Petro, de la raffinerie AJC d’Abadan, de la compagnie Kayson Bandar de Jask, des réservoirs pétroliers de Jask, de la centrale électrique Bustano d’Assalouyeh, de la compagnie Andika Sana’t Asia, du groupe pétrolier Damavand Star et de la pétrochimie de Gatchsaran.

En outre, le personnel de la raffinerie de pétrole d’Abadan a organisé une manifestation en solidarité avec les travailleurs contractuels, et le personnel de la centrale électrique Ramine d’Ahwaz s’est rassemblé pour protester contre la non-satisfaction de leurs revendications.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les grévistes qui protestent depuis plus d’une semaine pour leurs droits fondamentaux. Elle a appelé tous les travailleurs et les jeunes à soutenir les grévistes. Mme Radjavi a ajouté que la poursuite des grèves et des protestations des travailleurs et des ouvriers témoigne de la volonté générale de renverser ce régime clérical anti-ouvrier. Cette dictature religieuse est le principal facteur de la pauvreté, de l’inflation et du chômage en raison de la corruption systématique, du pillage et du gaspillage des richesses et des ressources nationales dans la belligérance, le terrorisme et des projets nucléaires et de missiles antipatriotiques.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 26 juin 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe