mercredi, juin 23, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLe régime coupe internet et envoie des renforts pour la répression

Le régime coupe internet et envoie des renforts pour la répression

Soulèvement de Saravan –N° 3

Suite au soulèvement de la ville de Saravan, les habitants du village de Keshtegan du canton de Bam Dasht se sont rassemblés devant la base des gardiens de la révolution. Ces derniers ont ouvert le feu et la foule leur a lancé des pierres avant de faire irruption dans la base. Lors du soulèvement d’aujourd’hui, des forces répressives ont été envoyées en renfort à Saravan depuis Zahedan, Khash et d’autres villes.

Au moins 40 manifestants ont été tués et plus de 100 autres blessés et emmenés à l’hôpital lors des attaques brutales des gardiens de la révolution et d’autres forces répressives contre les habitants sans défense et démunis de Saravan, dont certains sont dans un état critique.

Selon des sources médicales, l’hôpital Razi de Saravan fait face à une grave pénurie de sang et le régime refuse d’envoyer toute aide médicale. D’autre part, le fascisme religieux au pouvoir a coupé ou perturbé Internet à Saravan afin d’empêcher la diffusion d’informations sur ses crimes, et les voies de communication avec cette ville sont fermées.

Les noms de certains des martyrs de Saravan sont : Yahya Gangozehi (fils d’Ali Khan), Abdolrahman Shahrsan-Zehi, Abdi Shahrsan-Zehi (fils de Baharshah), Salman Shahrsan-Zehi, Rahman Bakhsh-Dehvari (fils de Baharshah), Abdul-Wahab Damani, Anas Sahebzadeh, Abdul-Ghafour Totazahi, Mohammad Mirblouch-Zehi, Mohammad Nusrat-Zehi, 17 ans (fils de Bashir).

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 février 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe