lundi, octobre 25, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLe régime des mollahs à l'origine des rumeurs, mensonges et calomnies contre...

Le régime des mollahs à l’origine des rumeurs, mensonges et calomnies contre la Résistance iranienne

Le ministère des Affaires étrangères du régime contraint de reconnaitre pour la première fois la responsabilité du bourreau Hamid Noury

Lors de son briefing d’aujourd’hui, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du régime iranien a effrontément affirmé que « ce qui se passe en Suède (le procès de Hamid Noury pour son rôle dans le massacre de 1988) est un complot des Moujahidine du peuple (OMPI/MEK) et que le tribunal suédois a malheureusement fabriqué un gros conte de fées».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du régime a ajouté : « Il est regrettable qu’un procès se déroule en Suède sur la base d’un tel complot. Nous considérerons certainement que ce processus est faussé et qu’il a été ourdi particulièrement alors qu’il y a un changement de gouvernement. Naturellement, nous avons engagé une série de discussions avec la partie suédoise. Nous nous sommes beaucoup opposés à ce qui est arrivé à M. Noury, et notre ambassadeur a également exprimé ses objections à ce sujet… »

« Le gouvernement suédois et le tribunal suédois doivent savoir qu’ils font désormais partie d’une machine de propagande des Moudjahidine » du peuple a déclaré sans vergogne le porte-parole du ministère des Affaires étrangères des mollahs.

Le ministère des affaires étrangères du régime, qui, selon son ministre, a été « orienté vers la sécurité » dès le commencement, a menacé le gouvernement et le tribunal suédois que, en ce qui concerne Hamid Noury, « nous utiliserons naturellement tous les moyens diplomatiques à notre disposition pour rétablir et sauvegarder ses droits ».

La campagne de diabolisation et de désinformation contre l’OMPI et la Résistance iranienne, propagée sous diverses formes par des agents bien connus ou des cellules dormantes des mollahs, fait partie de ces « outils diplomatiques ».

Ainsi, pour la première fois, le ministère des affaires étrangères du régime accepte la responsabilité du boucher Hamid Noury et de tous ses crimes.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)

23 août 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe