mercredi, juin 23, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLe régime des mollahs menace de mort les sympathisants de la Résistance

Le régime des mollahs menace de mort les sympathisants de la Résistance

ImageEncouragé par le rapport de l’organisation new-yorkaise Human Rights Watch contre les Modjahedines du peuple d’Iran (OMPI), le Vevak ou ministère des renseignements et de la sécurité de Téhéran a multiplié ses menaces contre les sympathisants et militants de la résistance en Iran comme à l’étranger.
Cette nouvelle vague d’intimidation qui prépare le terrain à des activités à l’étranger est supervisée au Vevak par le vice-ministre Mohammad Reza Irvani, qui a été responsable de l’assassinat  de dissidents  l’étranger et de meurtres en série en Iran.

A la suite de la publication du rapport de HWR, les agents du Vevak ont passé de nombreux appels aux sympathisants de la résistance dans divers pays d’Europe. Sur un fond de cassette de Coran, ils leur demandent de retourner en Iran et de cesser leurs activités hostiles au régime, sinon on « vous ramènera en Iran dans des sacs. »

Les agents du Vevak exercent aussi des pressions sur les familles des militants de la résistance et les utilisent pour envoyer des adresses de sites Internet du Vevak à leurs enfants à l’étranger. Certains de ces sites se nomment Irandidban, Iran-Interlink, Nejat, Mahdis, Sepideh, Iran-Ayandeh, Negah-No et Habilian.

Les agents du Vevak se rendent chez les proches des sympathisants de la Résistance en Iran pour les appeler en présence de leur famille afin de menacer de mort les sympathisants eux-mêmes ou de menacer d’arrêter leurs parents, s’ils refusent de rentrer au pays.

Des agents du Vevak ont dit à des activistes au téléphone « On a les moyens de te tuer à l’étranger. Ça ne nous coûtera que 1000 dollars. On te poignardera à mort. » Dans un autre appel depuis l’Iran à un militant de la résistance, un agent du Vevak l’a mis en garde : « Si tu continues tes activités, ton frère sera renversé par une voiture ici à Téhéran. »

Il y a eu des dizaines d’appels de ce genre et les sympathisants de la Résistance ont averti la police de ces menaces.

Récemment des informations ont fait état d’activités croissantes du Vevak à l’étranger pour préparer le terrain à des opérations terroristes contre les sympathisants de la résistance iranienne et ses militants. Un agent du Vevak qui a torturé et exécuté des dizaines de membres de l’OMPI en Iran, vient d’arriver en Suède pour y demander l’asile. « Le temps des représailles contre les Modjahedines est arrivé » a-t-il déclaré selon des sources.

Après de multiples appels téléphoniques à un sympathisant de la Résistance en Suède, un agent du Vevak utilisant l’alias de Amiri, l’a averti par email : « Si tu fais un voyage dans un pays voisin comme la Turquie, Dubai ou l’Extrême-Orient, en Malaisie, en Indonésie ou en Europe ou à Chypre, où là où ça te plaira, je t’y attendrai. »

La Résistance iranienne avait par le passé révélé que le Vevak utilisait la Turquie, les Emirats Arabes Unis et les pays d’Asie du sud-est pour rencontrer ses agents basés en Europe afin de dissimuler ces contacts aux Iraniens et aux services de sécurité occidentaux.

 Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 7 juin 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe