mardi, septembre 21, 2021

L’Iran proteste pour l’eau – N°12

La neuvième nuit du soulèvement, les jeunes rebelles de Soussanguerd et Ahvaz résistent aux forces répressives

Manifestations de jeunes rebelles à Yazd, Robat Karim, Saveh et l’autoroute Qazvin en soutien au soulèvement du Khouzistan

Khamenei ordonne la coupure de l’électricité et d’Internet au Khouzistan

Neuf jours après le début du soulèvement du peuple courageux du Khouzistan, malgré les mesures sécuritaires et répressives, les manifestations et les affrontements avec les Gardiens de la révolution et les Forces de sécurité de l’État (SSF) se poursuivent.

Des jeunes rebelles d’Ahvaz ont pris le contrôle du centre-ville en brûlant des pneus et en provoquant des embouteillages sur la Place Dayereh.

À Soussanguerd, le régime des mollahs a fermé les rues principales de la ville avec des obstacles en béton et a complètement coupé l’électricité et l’Internet pour empêcher les manifestations et les rassemblements.

Cependant, les jeunes ont affrontés les gardiens de la révolution et les SSF jusque tard dans la nuit. Le bruit des coups de feu des forces répressives se faisait entendre dans toute la ville.

À Izeh, les forces du régime ont imposé une loi martiale non déclarée et un couvre-feu pour empêcher la population de se rassembler.

Craignant l’éruption d’un soulèvement, le régime des mollahs a rempli les rues de forces répressives et, utilisant des haut-parleurs, a appelé les commerçants à fermer leurs magasins avant la nuit et a averti les gens de ne pas arrêter de bouger.

Les funérailles de l’un des martyrs du soulèvement, Hadi Bahmani, se sont transformées hier en manifestation contre le régime. Les gens ont scandé : « Mort à Khamenei ».

De plus, les jeunes rebelles bloquent la périphérique d’Ahvaz. Dans le quartier Shoaibiyeh de Choochtar, les jeunes ont fermé l’autoroute en incendiant la route pour bloquer l’entrée des renforts.

A Robat Karim (Téhéran), une foule nombreuse s’est rassemblée pour exprimer son soutien au soulèvement du Khouzistan. Les braves jeunes de Qazvin ont manifesté leur solidarité en allumant des feux sur l’autoroute Qazvin-Téhéran.

A Yazd, les jeunes Khouzistanais qui vivent dans le quartier de Meybod sont descendus dans la rue et ont scandé des slogans anti-régime. Les braves jeunes de Saveh ont fermé la route de Saveh en plaçant de grandes barrières en béton. A Ilam, les gens se sont rassemblés au carrefour de logements Mehr.

Jeudi soir à Aligudarz, les affrontements entre les SSF et la population se sont poursuivis jusque vers 4h00 du matin. En réponse aux tirs aveugles des forces de la SSf et du CGRI, les jeunes rebelles ont occupé le poste de police d’Hemmatabad (n°12) pendant quelques heures.

Plusieurs manifestants ont été tués ou blessés lorsque les SSF et les gardiens de la révolution ont ouvert le feu. Les gardiens de la révolution ont également arrêté plus de 100 manifestants.

Mme Maryam Radjavi a déclaré que le soulèvement, qui a été mené par la vaillante jeunesse du Khouzistan depuis neuf jours, s’est maintenant étendu au Lorestan, à Téhéran, à Bouchehr, à Ispahan et à d’autres endroits.

Les martyrs de ces soulèvements d’Ahvaz, d’Izeh, d’Aligoudarz et d’autres villes reflètent la détermination du peuple iranien à renverser le fascisme religieux et à établir la démocratie et le pouvoir du peuple. Leur sacrifice agit comme un phare pour la liberté de l’Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le 24 juillet 2021

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe