samedi, novembre 27, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsManifestations des Iraniens dans plusieurs pays en solidarité avec le soulèvement (vidéos)

Manifestations des Iraniens dans plusieurs pays en solidarité avec le soulèvement (vidéos)

Manifestations des Iraniens dans plusieurs pays en solidarité avec le soulèvement tandis que Khamenei investissait Raïssi à la présidence, le bourreau de 1988

· Les Iraniens demandent de traduire Ibrahim Raïssi devant un tribunal international pour génocide et crimes contre l’humanité

· Expositions sur les crimes de Khamenei et Raïssi dans les massacre de 1988 et de novembre 2019, et de la répression brutale au Khouzistan

· Discours de membres du Congrès, de personnalités politiques et de victimes des crimes du régime, et appel à faire juger les dirigeants du régime iranien

Simultanément à l’investiture de Raïssi, le bourreau du massacre de 1988, les Iraniens épris de liberté en Europe, aux États-Unis et au Canada sont descendus dans la rue pour exprimer leur solidarité avec le soulèvement dans diverses villes et régions du pays.

Ils ont appelé la communauté internationale à reconnaitre le massacre de 1988 en Iran comme génocide et crime contre l’humanité, et à traduire en justice les dirigeants du régime des mollahs, en particulier Khamenei, Raïssi et Ejeï.

Les manifestations et rassemblements d’Iraniens libres et partisans des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) se sont déroulées notamment à Washington (USA), Toronto, Vancouver et Ottawa (Canada), Berlin et Munster (Allemagne), Londres (Royaume-Uni), Paris (France), Bruxelles (Belgique), Vienne (Autriche), Berne (Suisse), Stockholm et Göteborg (Suède), La Haye (Pays-Bas), ‌ Rome (Italie), Bucarest (Roumanie), Oslo (Norvège) et Copenhague (Danemark).

Aux Etats-Unis lundi, une grande exposition s’est tenue sur la colline du Capitole sur les crimes du régime dans le massacre de 1988, le massacre de novembre 2019, et la répression violente du soulèvement du Khouzistan. L’inauguration s’est faite parallèlement avec une manifestation d’Iraniens en face du Congrès.

L’exposition comprenait 30.000 fleurs rouges symbolisant les 30.000 martyrs du massacre de 1988. L’ancien sénateur Joseph Lieberman, les députés Mike Johnson, Tim Burchett et Elliott Engel, ainsi que Linda Chavez directrice du centre pour l’égalité des chances, l’ambassadeur Lincoln Bloomfield et l’ambassadeur Mark Ginsberg ont pris la parole lors du rassemblement.

Se référant aux soulèvements au Khouzistan, à Téhéran et dans d’autres villes, Mme Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré dans un message vidéo aux manifestants : « Khamenei, son corps des pasdarans et le meurtrier de masse, Ebrahim Raïssi, ne pourront jamais faire taire la voix des Iraniens et de leur jeunesse avec des tirs de balles et de gaz lacrymogènes, des emprisonnements et des tortures, et la coupure d’internet. La nomination d’Ebrahim Raïssi à la présidence du régime signe la fin de la tyrannie religieuse.

Les gouvernements occidentaux doivent comprendre que la politique de dialogue et de complaisance avec le fascisme religieux a été un échec et est périmée. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit prendre des mesures immédiates pour organiser le procès international des dirigeants du régime, en particulier Khamenei, Raïssi, et son chef du judiciaire Ejeï, pour avoir commis un génocide et des crimes contre l’humanité.

Le sénateur Joseph Liebermann a déclaré que tout accord avec le régime des mollahs était aussi dépourvu de valeur que l’accord de paix de Chamberlain avec Hitler. La seule solution est de changer de régime, ce que veut le peuple iranien. Un Iran démocratique est dans l’intérêt du peuple iranien et de tous les peuples du monde.

Les Iraniens libres et les partisans de l’OMPI ont organisé des manifestations en Allemagne, aux Pays-Bas et au Canada. De magnifiques expositions à la mémoire des martyrs du massacre de 1988, des martyrs du soulèvement de novembre et du récent soulèvement du Khouzistan ont également eu lieu à Berlin, Münster, Stockholm, La Haye et Paris.

Des parlementaires et des personnalités politiques ont pris la parole lors de ces rassemblements. D’anciens prisonniers politiques ont apporté leurs témoignages, dénonçant les crimes de Raïssi et d’autres dirigeants du régime, en particulier lors du massacre de 1988.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 3 aout 2021

 

Des photos et des liens de clips vidéos figurent ci-dessous :

https://youtu.be/VvH45OMQMzE

Berlin (Allemagne)

https://youtu.be/ByCME6qMFjI

Münster (Allemagne)

https://youtu.be/HoojSwubHKs

Stockholm (Suède)

Vienne (Autriche)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe