jeudi, janvier 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsQuatrième jour du soulèvement de Chaharmahal-Bakhtiari en Iran

Quatrième jour du soulèvement de Chaharmahal-Bakhtiari en Iran

Quatrième jour du soulèvement de Chaharmahal-Bakhtiari en Iran

Manifestation à Ispahan – N° 6

Quatrième jour du soulèvement de Chaharmahal-Bakhtiari et manifestations de dizaines de milliers de personnes contre la pénurie d’eau à Chahrekord

Echec des tentatives des forces répressives déchirer les tentes du sit-in d’Ispahan grâce à la résistance populaire

Des dizaines de milliers de jeunes Bakhtiaris ont manifesté mercredi à Chahrekord, au quatrième jour des protestations contre la pénurie d’eau. Les manifestants scandaient : « Nous sommes des combattants, battez-vous et nous vous combattrons », « Notre ennemi est ici-même, ils mentent quand ils disent que c’est l’Amérique », « Le gouvernement est lui-même une mafia, à bas la mafia », « les Bakhtiaris préfèrent la mort à l’humiliation », « Malheur à vous si les Bakhtiaris prennent les armes » et « Notre prochaine promesse est explosive ».

Les partisans du régime des mollahs et les forces répressives, craignant la poursuite et l’expansion des manifestations, se sont emparés du podium et du micro pour tenter d’empêcher les gens de lancer des slogans contre le pouvoir. Les agents en civil s’en sont pris aux protestataires et les ont jetés en bas de l’estrade. Mais le cortège des manifestants s’est mis en route en lançant des slogans contre le régime, défilant jusque devant le gouvernorat où ils ont formé un rassemblement.

Ce matin également, le sit-in dans le lit du fleuve Zayandeh Roud des paysans d’Ispahan est entré dans son quatorzième jour. Les forces répressives ont tenté de déchirer les tentes du sit-in et d’enlever les banderoles. Mais face à la résistance des protestataires et du soutien de la population, ils ont dû faire marche arrière et quitter les lieux.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les habitants épris de liberté d’Ispahan, de Chaharmahal-Bakhtiari et de Chahrekord, qui réclament haut et fort leurs droits et déjoué les intrigues du régime pour détourner les manifestations. Le droit à l’eau et la liberté ne peuvent s’obtenir qu’avec la résistance et la ténacité contre la sauvagerie du régime des mollahs, a-t-elle souligné.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 24 novembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe