mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsRassemblement de médecins en Iran : "nous obtiendrons nos droits"

Rassemblement de médecins en Iran : « nous obtiendrons nos droits »

Rassemblement de médecins à Téhéran, Chiraz, Hamedan, Kerman, Kermânchâh, Khorramabad, Mashhad et Yassoudj avec le slogan « Nous périrons, nous mourrons, mais nous obtiendrons nos droits »

Grèves et protestations des travailleurs et des épargnants spoliés contre les politiques prédatrices du régime des mollahs

Dans la matinée du 1er août 2021, des rassemblements de médecins ont eu lieu à Téhéran, Chiraz, Hamedan, Kerman, Yassoudj, Kermanchah, Khorramabad et Machad pour protester contre les conditions de travail difficiles et le manque de sécurité de l’emploi.

Le rassemblement à Téhéran a eu lieu devant le parlement des mollahs et dans d’autres villes devant les branches des centres hospitaliers universitaires et les services de santé de la province.

Les médecins brandissaient des pancartes protestant contre la manière inhumaine dont ils sont traités par le régime clérical et « la domination de la mafia médicale ».

Ils scandaient : « Nous périrons, nous mourrons, mais nous obtiendrons nos droits », « Internat, loi de l’esclavage », « Médecin sans pain et sans sommeil, en grève  » et « La cause de la situation actuelle, sont des responsables négligents ».

Dimanche également, pour leur vingtième jour de grève, les ouvriers licenciés des usines de canne à sucre de Haft Tappeh ont défilé dans les rues de Shoush après s’être rassemblés devant le gouvernorat de la ville. Ils exigeaient leur réintégration au travail.

Le même jour, le personnel de Ciment Sepahan à Ispahan s’est mis en grève à la suite du non-respect par le régime de ses promesses de verser aux travailleurs des prestations légales.

De leurs côtés, les retraités des aciéries d’Ispahan et les retraités et pensionnés de la sécurité sociale d’Ahwaz se sont également rassemblés pour protester contre leurs conditions de vie et le non-respect de leurs revendications légitimes.

Dimanche également, les épargnants spoliés du Crédit Caspian, dont les actions sont détenues par les gardiens de la révolution, se sont rassemblés devant le bâtiment de « l’Office de Liquidation Ferchtegan » de Saadat Abad, à Téhéran, pour protester contre le pillage de leurs biens et avoirs. Les investisseurs spoliés de la « Bourse Cryptoland » se sont également réunis aujourd’hui devant le Tribunal de commerce dans la continuité de leurs précédentes protestations.

Secrétriat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 1er aout 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe