mardi, septembre 28, 2021

Soulèvement de la soif en Iran – n°8

Huitième soir de révolte de la population au Khouzistan

à Dezfoul, Shadegan, Ramchir, Cheiban-e-Ahwaz, Mahshahr ainsi que Khormoussa et Masjedd-Soleiman

Manifestation à Yazdanchahr (provinced’Isphan) et Karadj en solidarité avec le Khouzistan

Malgré le déploiement massif de forces de sécurité et l’envoi de renforts depuis diverses villes pour réprimer le soulèvement de la soif, la révolte courageuse de la population du Khouzistan a continué.

A Izeh, où la nuit dernière le soulèvement a causé une grande frayeur aux dirigeants du régime, cette nuit également des affrontements ont lieu et les unités spéciales ont tiré sur les manifestants. Hier soir, ces tirs avaient fait des morts et des blessés parmi les jeunes insurgés d’Izeh. Parallèlement à Soussanguerd et Ramchir, malgré une répression sauvage, des manifestations ont éclaté.

Les habitants et les jeunes de Shadegan ont formé un grand rassemblement dans leur 7e nuit de protestation.

A Masjed-Soleiman des manifestations se sont déroulées et ont résisté aux charges des forces de sécurité. Les protestataires scandaient « Bakhtiari, Arabes, unissez-vous ! ».

Les jeunes de Cheiban-e-Ahwaz ont rejoint le mouvement contre le manque d’eau et bloqué la rue principale de la ville.

Le secteur Zargan de la ville d’Ahwaz a de nouveau été le théâtre de manifestations de jeunes insurgés.

A Khormoussa, la population a aussi rallié le mouvement.

A Malashiyeh, les habitants et les jeunes de l’est d’Ahwaz sont descendus dans la rue contre le manque d’eau et en solidarité avec les autres villes du Khouzistan.

De jeunes insurgés ont bloqué la route principale allant de Chiraz à Ahwaz.

A Behbahan, des rassemblements se sont formés et une route a été bloquée en soutien au mouvement de protestation. Sur le pont Zeydoun de Behbahan, des pneus ont été incendiés pour bloquer son accès. Les jeunes d’Elamabad-e-Olya ont bloqué la route Behbahan-Gatchsaran. De jeunes insurgés ont aussi bloqué la route Bakhshalouni-Lordegan.

A Dezfoul, de jeunes insurgés, aux premières heures de mercredi, ont bloqué la rue en allumant des feux. D’autres jeunes ont fait de même dans les rues du secteur Modaresse et la route du quartier Alef.

Les forces de sécurité ont tiré en l’air et tenté d’arrêter des protestataires en les poursuivant. Mais elles se sont heurtées à la résistance des insurgés qui ont réussi à capturer une moto des forces répressives. Les affrontements et les tirs des forces de sécurité se sont poursuivis jusqu’à 4 heures du matin. Les jeunes insurgés ont bloqué la rue Modaresse avec des feux.

Les courageux habitants et jeunes de Yazdanchahr de la province d’Ispahan se sont rassemblés dans le quartier d’Eidivandi en soutien au Khouzistan et ont affronté les forces de sécurité qui voulaient les disperser. Ils scandaient : « il faut tuer Khamenei », « je tuerai celui qui a tué mon frère », et ont crié à destination des forces de sécurité « ordures, ordures ». Dans le quartier Mahdacht de Karadj, en soutien au vaillant soulèvent du Khouzistan, de jeunes insurgés ont formé un rassemblement. Sur les toits et les terrasses de Karadj, les gens criaient « Le Khouzistan n’est pas seul ».

Le fascisme religieux au pouvoir en Iran a coupé ou perturbé Internet au Khouzistan pour empêcher la propagation des protestations et censurer les informations.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 21 juillet 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe