mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsSoulèvement en Iran - Noms de 31 autres tués du soulèvement populaire...

Soulèvement en Iran – Noms de 31 autres tués du soulèvement populaire de novembre 2019

Soulèvement en Iran - Noms de 31 autres tués du soulèvement populaire de novembre 2019

Soulèvement en Iran – N° 70

755 victimes identifiées à ce jour

L’Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a publié 31 nouveaux noms de victimes de la répression du soulèvement de novembre 2019 dans 191 villes en Iran, portant à 755 le nombre de tués qui ont été identifiés jusqu’à présent.

Plus de 100 jours après le soulèvement, malgré les appels nationaux et internationaux, le régime iranien, craignant les répercussions de son crime contre l’humanité, refuse toujours d’annoncer le nombre de personnes tuées. Dans un jeu méprisable, les responsables du régime et les différentes instances, dont Hassan Rohani, le Conseil suprême de sécurité nationale, le porte-parole de Rohani, le ministre de l’Intérieur et le bureau de la médecine légale, se renvoient les uns aux autres l’annonce des chiffres.

Lors d’une conférence de presse le 16 février, Rohani a déclaré : « Le bureau de la médecine légale a les chiffres (…) Ils peuvent l’annoncer (…) Il n’y a pas de problème. » Le lendemain, le chef du bureau de la médecine légale a répondu : « Les ratifications du Conseil national de sécurité, qui est une filiale du gouvernement et qui est dirigé par le ministre de l’Intérieur, ont précisé qui devait annoncer les chiffres (…) Le gouvernement doit les annoncer (…) Nous l’avons dit aux autorités compétentes et nous n’avons aucune obligation de les rendre publics (…) Vous pouvez obtenir toutes les informations auprès du ministre de l’Intérieur. »

Par la suite Ali Rabi’i, le porte-parole de Rohani, a déclaré le 19 février : « Les chiffres seront annoncés sous peu par les autorités compétentes. Une décision a été prise à cet égard et les chiffres seront annoncés par l’une des entités autorisées dans les prochains jours. »

La Résistance iranienne appelle à nouveau le Secrétaire général des Nations unies à envoyer une mission d’enquête en Iran pour enquêter sur la situation des personnes tuées et blessées, et se rendre dans les prisons pour y voir les personnes arrêtées.

Noms des 31 autres personnes tuées :
1. Téhéran – Mohammad Maleki
2. Téhéran – Saradr Azami
3. Téhéran – Amir (Shapour) Owjani
4. Téhéran – Morad Ali Hassani
5. Téhéran – Hamid Rajabi
6. Téhéran – Farzad Kamangir
7. Téhéran – Karim Kan’ani Saqezchi
8. Téhéran – Qods – Hossein Haji Abadi
9. Téhéran – Shahriar – Ali Baqeri
10. Téhéran – Shahriar – Morteza Mottahari
11. Téhéran – Malard – Jalil Hosseini
12. Karadj – Ali Akbari
13. Karadj – Nima Qolipour
14. Karaddj – Mehdi Langar
15. Karadj – Fardis – Saeed Rahimi
16. Karadj – Fardis – Ali, aka Khoshkshouiee
17. Karadj – Fardis – Mohammad Reza Safaiee
18. Behbahan – Ali Jamashian
19. Mahshahr – Mostafa Rodbarian
20. Mahshahr – Mehdi Rodbarian
21. Mahshahr – Hosna Bameri (petite fille de trois ans blessée par balle dans les bras de sa mère)
22. Mahshahr – Azim Moqaddam
23. Mahshahr – Reza Qayyem
24. Mahshahr – Ali Mash’ouri
25. Ahwaz – Mohammad Hossein Moradi
26. Kazeroun – Reza Abbasi
27. Javanroud – Vina Houshangi
28. Javanroud – Kaveh Mahmoudi
29. Ispahan – Mohammad Taqi Yari
30. Ispahan – Ali Hosseini
31. Ispahan – Mehran Alipour

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe