vendredi, juin 5, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Iran Résistance En affichant des bannières et des messages des dirigeants de la Résistance,...

En affichant des bannières et des messages des dirigeants de la Résistance, les unités de résistance et les sympathisants de l’OMPI appellent au soulèvement

« Armée des affamés, en avant vers le soulèvement ! »

Ces derniers jours, des unités de résistance et des jeunes sympathisants des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), ont affiché des bannières et des messages de Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, et de Maryam Radjavi, Présidente élue du CNRI, appelant à la solidarité nationale avec les malades du Covid-19, et à protester et à se soulever contre le virus de la dictature religieuse et du Covid-19. Ces actions se sont déroulées à Téhéran et en province, notamment à Machad, Semnan, Hamedan, Chahrekord, Fouman, Qazvine, Khorramabad, Andimechk, Gorgan, Chiraz, Robat-Karim, Bandar-Abbas, Ahwaz, Guilan, Nochahr, Masjed-Soleiman, Karadj, Chahsavar, Racht, Dezfoul, Amol, Asfarain et Ispahan.

A Téhéran et dans d’autres villes, des unités de Résistance ont distribué des messages des dirigeants de la Résistance dans les magasins, les boites aux lettres et sur les parebrises des voitures ou ont écrit des slogans sur les murs et les trottoirs appelant au soulèvement.

Parmi les slogans, on pouvait lire : « il faut renverser ce pouvoir injuste, voleur et tyrannique », « Maryam Radjavi : les mollahs ne veulent pas de l’Iran et l’Iran et les Iraniens ne veulent pas des mollahs. Les mollahs veulent le désespoir et il faut le combattre », « Maryam Radjavi : vive les insurgés de la liberté », « Maryam Radjavi : le peuple iranien se rebelle contre les virus du covid-19 et des mollahs et triomphera », « Massoud Radjavi : la dictature veut se servir du coronavirus pour rester au pouvoir », « Massoud Radjavi : il faut se révolter et se battre 100 fois plus et nous reprendrons l’Iran », « Armée des affamés, en avant vers le soulèvement ! », Il faut détruire les centres des pasdarans et de la milice du Bassidj », « A bas Khamenei, Vive Radjavi ! », « le virus de la dictature est un facteur de massacre », « Massoud Radjavi : les vies perdues sont le compte à rebours du renversement », « C’est le temps de la révolte, le temps de briser les chaines et les barreaux des prisons ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 mai 2020