samedi, janvier 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceGrand rassemblement des Iraniens et leurs soutiens de 70 pays à Villepinte

Grand rassemblement des Iraniens et leurs soutiens de 70 pays à Villepinte

Sous le thème «Unis contre l’intégrisme islamiste et le terrorisme » et « le changement démocratique en Iran par le peuple iranien et sa Résistance organisée» 

Maryam Radjavi a déclaré : « un Iran démocratique et non nucléaire est possible avec le renversement du régime du guide suprême »

Plus de 600 parlementaires et personnalités de premier plan de cinq continents ont convergé à ce rassemblement

Le samedi 13 juin, plus de 600 parlementaires, des personnalités de premier plan de divers horizons politiques, et des juristes distingués, prendront part au grand rassemblement des Iraniens et des sympathisants de la Résistance iranienne à Villepinte, Paris-Nord. Sous le thème «Unis contre l’intégrisme islamiste et le terrorisme » et « le changement démocratique en Iran par le peuple iranien et sa Résistance organisée», le meeting débutera à 13h00 avec la participation des délégations de 70 pays de cinq continents.

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil National de la Résistance Iranienne interviendra sous le thème : « un Iran démocratique et non nucléaire est possible avec le renversement du régime du guide suprême », et abordera l’impasse des négociations sur le nucléaire iranien, les effets pervers de la politique de complaisance de l’Occident vis-à-vis du régime des mollahs, la propagation de l’extrémisme dans la région et dans le monde, notamment au cœur des trois conflits désastreux en Syrie, en Irak et au Yémen, ainsi que les solutions à ces crises.

Durant la journée de samedi, quelques 89 personnalités prendront la parole en représentation de diverses délégations internationales. Parmi les participants, on peut noter la présence d’éminentes femmes politiques et militantes des droits des femmes, notamment Kim Campbell, ex-Première ministre canadienne, Rita Süssmuth, ancienne présidente du Bundestag allemande, Linda Chavez, ancienne directrice de liaisons publiques de la Maison-Blanche, Frances Townsend, ancienne conseillère à la sécurité intérieure de la Maison-Blanche, Michèle Alliot-Marie, eurodéputée et ancien ministre, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, ancienne ministre de la justice, Rabiha Diab, ministre de la condition féminine dans le gouvernement palestinien, Ingrid Betancourt, ancienne sénatrice et candidate à la présidentielle colombienne, Maria Teresa Fernandez de la Vega, ancienne députée au Premier Ministre d’Espagne, Rama Yade, vice-présidente du parti radical et ancienne secrétaire d’État, Hoda Badran, président du Réseau des Femmes d’Égypte, Liliana Minca, vice-présidente du parlement Roumain, Maria Candida Elmeida, Avocat Général du Portugal, Maria Grecea, Membre  du conseil de l’Europe en Roumanie, Merdith Bergman, Doyenne du Labor Party australien et ancienne présidente du Sénat australien, Ranjana Komari, Babanaz Orouva, Anissa Ahmad, éminentes activistes féministes.

Par ailleurs, des personnalités internationales de premier plan transmettront leur soutien par le biais de messages vidéo. Notamment le sénateur Joseph Lieberman, ancien candidat à la vice-présidence américaine, le sénateur John McCain, le sénateur et ancien président de la Commission des affaires étrangères du Sénat Bob Menendez, l’ancienne présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, le Président de la Commission des Affaires Étrangères de la Chambre des Représentants Edward Royce, le haut-responsable du parti Démocrate Eliot Engel, le président de la Sous-Commission des Affaires Étrangères du Terrorisme de la Non-Prolifération et du Commerce Ted Poe, la Présidente de la Sous-Commission des Affaires Étrangères pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord Ileana Ros-Lehtinen, et les membres du Congrès Judi Chu, Brian Higgins et Tom McClintock.

Parmi les 29 personnalités américaines qui prendront la parole lors du rassemblement, on compte deux membres de la Chambre des représentants américains et une délégation de sept personnalités dont six membres de la Chambre des représentants de l’État de l’Arizona. Parmi les autres intervenants de cette délégation, notons la présence de trois candidats à l’élection présidentielle américaine, un ancien chef d’état-major des forces armées, un ancien ministre de la sécurité intérieure, un ex-directeur du FBI, un ex-directeur de renseignements, l’ancien commandant des Marines et l’ancien chef d’état-major des forces terrestres.

Une délégation de 16 eurodéputés, de France, Angleterre, Italie, Espagne, Belgique, Estonie et Bulgarie sera présente pour exprimer sa solidarité avec la résistance iranienne.

Une délégation composée de 60 personnalités du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, des représentants de la Coalition syrienne et de l’Armée syrienne libre, un ministre palestinien, trois anciens ministres et premiers ministre d’Algérie, d’Égypte et de Jordanie, ainsi que des personnalités politiques de 15 pays, notamment d’Arabie Saoudite, Irak, Liban, Koweït, Bahreïn, Tunisie, Maroc, Yémen, Mauritanie et des Comores seront au grand rendez-vous de la Résistance iranienne.

Une délégation de 200 membres de 22 pays du Conseil de l’Europe sera présente au rassemblement, dont le président du groupe EPP au Parlement européen et des parlementaires d’Italie, Roumanie, Portugal, Finlande et Suisse ; une délégation de 40 personnalités : notamment de la France seront présents des députés et sénateurs, d’anciens ministres, des élus locaux et des responsables d’organisations étudiantes et de jeunes ; de Grande-Bretagne seront présents trois députés, un ancien procureur général et vingt membres de la chambre haute ; une délégation allemande composée de 10 membres, notamment une ancienne présidente du Parlement, un ex-ministre de la justice, un ancien vice-président de la Commission européenne, un ex-ministre des Affaires étrangères italien, l’ancien chef du parti travailliste hollandais et Représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies (2009-2011), et la trentaine de membres de la délégation albanaise sera composée notamment de huit parlementaires.

Les intervenants aborderont les ingérences et le rôle destructeur du régime iranien dans la région, notamment en Irak, en Syrie et au Yémen, ainsi que les défis posés par les négociations nucléaires pour endiguer les ambitions funestes du régime iranien, ainsi que les solutions pour éradiquer le phénomène du terrorisme et l’intégrisme islamiste.

Nargesse Azdanlou, de la part du Conseil central de l’OMPI, prendra la parole à l’occasion du 50e anniversaire de la création de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran.

Mohammad Hosseini (Kak Baba cheikh), Secrétaire général du parti Khebat du Kurdistan iranien, interviendra également au nom de son parti.

Par ailleurs, 150 membres d’organisations de jeunes iraniens et quelques 300 membres d’associations iraniennes dans différents pays, ayant pris une part active et louable dans l’organisation et la préparation de ce rassemblement, vont monter sur scène et leurs représentants prendront la parole.

Des actes symboliques seront également réalisés pour rendre hommage aux martyrs de la résistance et au courage des prisonniers politiques iraniens. Des performances artistiques et musicales feront également partie du programme du grand rassemblement annuel de la Résistance iranienne.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 13 juin 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe