mercredi, mai 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceJean-François Legaret : l'alternative démocratique en Iran est incarnée par Maryam Radjavi

Jean-François Legaret : l’alternative démocratique en Iran est incarnée par Maryam Radjavi

Jean-François Legaret : l'alternative démocratique en Iran est incarnée par Maryam Radjavi

Sur l’invitation du Comité parlementaire pour un Iran démocratique, une réunion d’échanges s’est tenue le 12 janvier avec un groupe de parlementaires à l’Assemblée nationale française. Jean-François Legaret, maire du 1 arrondissement de Paris de 2000 à 2020, est intervenu lors de la réunion qui a passé en revue les activités et les acquis du comité dans la défense des droits humains et de la démocratie en Iran. Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, était la principale invitée à une table ronde avec les députés français, intitulée « Les soulèvements du peuple iranien et le rôle de la résistance ». La réunion a permis aux élus français de connaître l’analyse et les points de vue du Conseil national de la résistance iranienne sur les perspectives de changement en Iran.

Dans son intervention, Jean-François Legaret a déclaré :

Je félicite Michel de Vaucouleurs pour toutes les initiatives qu’elle a su rassembler autour de notre comité parlementaire. Et saluer, bien sûr, la présidente Maryam Radjavi.
J’ai eu la chance d’aller deux fois à Achraf 3 en mars 2018 et en juillet 2019 et j’ai connu l’époque – on vous voit, madame la présidente, marcher dans un dans chantier encore un peu bourbeux – c’était cela en mars 2018. Et 16 mois plus tard, cette ville incroyable avait poussé, le musée des martyrs de la torture, qu’on a vu tout à l’heure (dans vidéo), était déjà en place et nous l’avons visité.

Donc, il y a vraiment un sentiment incroyable d’intelligence, d’énergie, de ferveur et d’émotion que l’on ressent en allant à Achraf 3, et si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le faire, je vous invite vraiment très fortement à le faire. Parce que quel témoignage ! Cette élite de la civilisation iranienne, qui a vécu les pires tortures, est rassemblé à Achraf avec cet espoir qu’ils portent en commun. Je dois dire que c’est une rencontre exceptionnelle et je crois que c’est très important.

Je conclurai, en vous remerciant de m’associer, n’ayant jamais été parlementaire, mais j’ai soutenu en tant que maire la résistance. A la mairie du 1er arrondissement, nous avons eu la possibilité, tant que j’ai pu le faire, de faire ce mémorial, chaque mois d’août, pour célébrer les victimes du massacre de 1988.

Vous dire en conclusion que toutes les dictatures sont mortelles. L’histoire est ainsi est ainsi faite, mais il arrive que des dictatures soient remplacés par d’autres régimes qui ne sont pas souhaitables. L’acte de décès d’une dictature n’est signé qu’au moment de l’avènement de la démocratie. Et Maryam Radjavi représente ces valeurs démocratiques. Et ça a été dit par beaucoup de députés tout à l’heure, quelles que soient les appartenances politiques, finalement nous partageons. Pourquoi ? Parce que nous partageons les valeurs républicaines qui sont les nôtres, qui sont les valeurs républicaines de la France. Eh bien, Maryam Radjavi les partage. Et ce qu’elle a exprimé dans son programme en dix points est tout à fait conforme à nos valeurs républicaines.

C’est pour cela qu’il faut non seulement hâter la fin du régime de dictature qui est aujourd’hui proche de sa fin, c’est une évidence, mais il faut tout faire. Et là, nous avons encore de grands progrès à faire vis à vis de l’opinion française, vis à vis de la presse française, pour expliquer que l’alternative démocratique est incarnée par Maryam Radjavi. Merci.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe