mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceLa Résistance iranienne se réjouit de la coupure de réseaux satellites du...

La Résistance iranienne se réjouit de la coupure de réseaux satellites du régime iranien à l’étranger par des fournisseurs de services

CNRI -La Résistance iranienne se réjouit de la coupure de plusieurs chaines télévisées des mollahs par des fournisseurs de services de diffusion par satellite ; elle demande la coupure de l’ensemble des programmes télévisés du régime iranien par tous les fournisseurs.

Le système de propagande et les réseaux de radiotélévision du régime des mollahs n’ont jamais été utilisés pour diffuser de l’information, mais font partie de sa machine de terreur et de répression, et sont un instrument pour diffuser de la désinformation, détourner l’opinion publique de la vérité et pour préparer le terrain à la répression interne et l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme.

Le régime iranien bombarde de brouillage depuis 1981, les programmes de la radio, la Voix du Modjahed et depuis 18 ans le programme de télévision de la Résistance iranienne pour empêcher la diffusion de toute information sur ses crimes et sa politique inhumaine contre le peuple iranien. Une politique qui ces dernières années s’est étendue aux autres chaines en langue persane. Selon les informations rendues publiques, outre l’envoi de brouillages puissants sur les réseaux de langue persane depuis l’Iran, des ondes de brouille sont aussi envoyés depuis le territoire syrien.

Les autorités du régime, Zarghami, le président de la radiotélévision, membre des gardiens de la révolution (pasdaran) et en bonne place sur la liste des sanctions de l’UE, a reconnu l’envoi de parasites sur les programmes satellites à l’étranger (presse officielle, 27 mai 2010). Le gardien de la révolution Kossari, de la commission de la sécurité nationale du parlement des mollahs, a aussi déclaré en défense de cette mesure répressive, qu’il « ne faut pas avoir de vision négative de l’envoi de parasites. A mes yeux, les parasites confèrent une sorte de puissance à notre pays (…) Si d’autres veulent utiliser le satellite pour propager la corruption et l’insécurité en Iran, il est évident que nous ne les laisserons pas faire et que nous utiliserons les brouillages comme une force. » (Presse officielle du 15 mai 2010).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 octobre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe