vendredi, mai 20, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceRéunion du CPID : « soulèvements en Iran et rôle de la...

Réunion du CPID : « soulèvements en Iran et rôle de la résistance organisée »

Réunion du CPID : « soulèvements en Iran et rôle de la résistance organisée »

Le Comité Parlementaire pour un Iran Démocratique a tenu une réunion à l’Assemblée nationale (salle 7044) le mercredi 12 janvier 2022 pour faire un bilan de ses activités durant cette législature. Ces cinq années d’activités ont démontré une véritable mobilisation des parlementaires issus de tous les groupes politiques en faveur de l’Etat de droit et du respect de la démocratie en Iran.

Le CPID a mené des actions de sensibilisations grâce aux nombreuses réunions et conférences organisées depuis 2017 mais aussi à travers des communiqués réagissant à l’actualité iranienne.

Plus récemment le CPID a fait part de son inquiétude auprès du Président de la République suite à l’élection de Ebrahim Raïssi, directement impliqué dans les massacres des prisonniers politiques en 1988, à la présidence du régime iranien, depuis juin 2021.

Les membres du CPID, de la majorité comme de l’opposition, se sont félicités de
la convergence de leurs points de vue sur la nécessité de mettre en relief la situation socio-économique très précaire en Iran et les aspirations du peuple iranien pour l’établissement d’une vraie démocratie dans ce pays.

Réunion du CPID : « soulèvements en Iran et rôle de la résistance organisée »

Le CPID a souvent alerté les autorités sur la situation en Iran et ses conséquences
pour la France. Nous considérons que l’évolution à l’intérieur du pays et les nombreuses manifestations de mécontentement populaires réprimées par le pouvoir démontrent que la promotion du respect des Droits de l’Homme en Iran est une condition nécessaire pour l’instauration de la sécurité et d’une paix durable dans cette région du Moyen-Orient. Plus particulièrement, les actions déstabilisatrices du régime iranien vers ses voisins, tout comme les tentatives d’accéder à l’armement nucléaire et de plus grandes capacités de ses missiles balistiques, sont autant de manœuvres pour éclipser sa fragilité intérieure.

Parce que l’Iran ne peut être amalgamé avec le régime répressif et rétrograde des
mollahs, le CPID a également soutenu le Conseil National de la Résistance Iranienne et sa présidente Maryam Radjavi pour promouvoir son plan en 10 points pour l’Iran libre de demain. Invitée à l’occasion de cette réunion, elle a notamment déclaré : « le régime iranien est confronté à une société explosive. Malgré la répression et les arrestations il n’arrive pas à arrêter la multiplication et la montée en puissance des unités de résistance. Il sent venir le danger du renversement et sa priorité est sa survie. Il est temps que la France prenne l’initiative d’une nouvelle politique. Il faut montrer de la fermeté face au
terrorisme d’Etat des mollahs, leurs prises d’otages et leur chantage.

Réunion du CPID : « soulèvements en Iran et rôle de la résistance organisée »

L’époque de l’illusion d’une réforme de la dictature religieuse est terminée. Pour
son intérêt à long terme, la France devrait se mettre en accord avec la volonté du
peuple iranien d’instaurer une véritable démocratie.»

Plusieurs membres de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, intervenant an débat, se sont engagé à porter le message de cette réunion devant cette commission.

Michèle de Vaucouleurs, Philippe Gosselin, André Chassaigne

Yannick Favennec et Hervé Saulignac

Communiqué CPID Réunion du 12.01.2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe