Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

Via une série de nouvelles fabriquées et contradictoires, le régime empêche de déterminer les agents et les motivations de l’assassinat des experts atomiques

CNRI - A la suite de l’assassinat de deux experts du projet funeste de production d’armes nucléaires, le régime démagogique des mollahs dès la matinée du lundi 29 novembre, a publié une série de nouvelles fabriquées et contradictoires pour former un rideau de fumée et empêcher de déterminer les agents, les motivations et les véritables raisons de ces attentats. Cela respire la mise en scène organisée débordante de maladresses, ainsi que de déclarations et d’informations divergentes.

Tandis que le procureur des mollahs et le chef des forces de sécurité de Téhéran soulignaient « qu’aucun suspect  n’a été arrêté et personne n’a revendiqué cet incident », l’agence de presse Fars affiliée au corps des pasdaran parlait d’« attentat contre deux professeurs d’université par les Moudjahidine ». Juste après, elle publiait des dépêches de « correction » et  de « complément » pour dire que « les Etats-Unis et le régime sioniste » étaient les auteurs de ces attentats. Le bureau d’Ahmadinejad a imputé les attentats aux « terroristes sionistes et aux soutiens de l’Arrogance » et les a mis en relation avec « les propos récents du chef des services de renseignement britannique (MI6) portant sur le recrutement d’espions et la déclaration du nouveau point du parlement européen sur la nécessité de radier les groupes terroristes anti-iraniens de la liste noire américaine ». Le ministre de l’Intérieur a accusé la « CIA » et le « Mossad ». Le site officiel Chabakeh-Khabar a écrit que ces attentats sont survenus après l’échec de « l’Amérique et du régime sioniste pour saboter le programme pacifique nucléaire par le virus Stuxnet ».

La situation était semblable après l’assassinat de manière similaire devant chez lui de Massoud Ali Mohammadi, un autre expert atomique. Après une avalanche de propos contradictoires et abracadabrantesques, le régime l’a rapidement remisé aux oubliettes et plus personne n’a entendu parler des meurtriers !

Auparavant, Khamenei avait donné l’ordre à une force spéciale des pasdaran que dès l’apparition chez les acteurs du projet d’armes nucléaire de signes de prise de distances avec le régime ou de la possibilité de leur départ du pays, il fallait les éliminer physiquement et en faire porter la responsabilité aux Moudjahidine du peuple (OMPI), aux agents de l’Amérique, d’Israël et de l’ « Arrogance mondiale ». Cet ordre devait s’appliquer avec encore plus de sévérité à ceux dont l’OMPI a révélé le nom ou qui apparaissent dans la résolution de sanctions.

Le rôle de Chahriari et Abbassi dans le projet d’armes nucléaires du régime a été à maintes reprises dénoncé par la Résistance iranienne. Le général de brigade des pasdaran Sajedi-Nia, des forces de sécurité, a déclaré que la protection de ces deux individus incombait au ministère de la Défense (agence Mehr, 29 novembre). Ce qui montre qu’ils travaillaient dans le projet d’armement nucléaire mené sous le contrôle du ministère de la Défense.

Par ailleurs, excédé et désabusé par la déclaration écrite du Parlement européen en soutien au camp d’Achraf (en Irak), le régime des mollahs s’imagine pouvoir en annuler les effets en lançant une campagne de mensonges, comme accuser l’OMPI de détournement d’avion ou d’assassinat d’experts atomiques. La déclaration appelle l’Union européenne à demander aux USA de radier l’OMPI de leur liste du terrorisme et à l’ONU d’assurer la protection des habitants d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 novembre 2010 

Iran - séisme - Un pilote iranien explique ce qu'il a vu

Exposition - Des députés s’informent de la situation des droits humain en Iran

Les droits de l’homme en Iran à l’honneur sur la place de la Bastille

Un acquis précieux dédié au peuple iranien

Une haute délégation du Sénat des États-Unis rencontre Maryam Radjavi à Tirana

Solidarité avec la résistance historique du peuple d’Iran pour la liberté

Grand Rassemblement pour un Iran libre à Villepinte 2017

Le discours complet de Maryam Radjavi au Grand Rassemblement - Villepinte 2017

Grand rassemblement pour un Iran libre - Paris 2017

Les trois points fondamentaux de la liberté en Iran et de la paix au Moyen-Orient

Vaste campagne des jeunes et des sympathisants de la Résistance iranienne sur le territoire iranien

Mohammad Mohaddessin discute du récent simulacre d’élection présidentielle en Iran

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité des religions contre l’extrémisme

Iran élection 2017 - Le Parisien TV

Iran- Election : Les réseaux de la résistance iranienne multiplient les affichages à travers le pays

Le sénateur McCain rend visite aux membres de l'OMPI d'Achraf à Tirana

Mme Radjavi se félicite de l'appel du Mufti d’Al-Azhar et du Pape François contre l'extrémisme

Le Norouz avec la Résistance iranienne en Albanie

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des Pasdaran (IRGC)

 

Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale française - Bouleversements au Moyen‐Orient : quelle approche

  

 

APPELLE À TRADUIRE EN JUSTICE LES DIRIGEANTS DU RÉGIME IRANIEN POUR LE MASSACRE DE 1988

 

Le document audio de l'Ayatollah Montazeri fait trembler le régime

 

 

Massacre des prisonniers politiques en Iran : bouleversante révélation

 

France Culture : Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

 

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid

 

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité avec les peuples du Moyen Orient

Iran - Fiche d’information : dossiers sur Rohani

Maryam Radjavi rencontre une délégation de la résistance syrienne de haut niveau- 12 juin 2016

UNE EXPOSITION SUR ALEP L’HÉROÏQUE REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE DU PEUPLE SYRIEN- 14 JUIN, 2016

 

Le CNRI sur Twitter