mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Le régime uni dans sa quête de l’arme atomique

Iran : Le régime uni dans sa quête de l’arme atomique

Mohammad MohadessineCNRI, 12 janvier – Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, président du conseil de discernement des intérêt de l’Etat, a déclaré hier que la poursuite du programme nucléaire du régime est un devoir et un droit national, ajoutant que les efforts de la communauté internationale pour dissuader le régime de continuer son programme sont futiles. Ali Khameneï, le guide suprême de la théocratie, avait déclaré un jour avant que son régime n’abandonnerait en aucune circonstance ses ambitions nucléaires et avait souligné que les sanctions internationales n’auraient aucun effet.

Mahmoud Ahmadinejad, le président des mollahs, s’est aussi exprimé hier pour traiter la communauté internationale de tyran pour s’opposer à ses ambitions d’armes atomiques. Il a ajouté que le programme nucléaire était un droit naturel et légal et que le régime avait commencé ses recherches sur le combustible et “dans un futur proche utiliserait pleinement cette source d’énergie. »

Les déclarations de tous les dirigeants de la théocratie montrent clairement que toutes les factions du régime sont unies dans la théorie et la pratique comme quoi l’acquisition d’armes nucléaires est une partie intégrante de la stratégie de cette dictature religieuse pour se maintenir en place. Ni les négociations, ni la complaisance ne le détourneront de son objectif. La politique de la négociation et de la complaisance avec le régime des mollahs ces dernières années lui ont apporté la plus grande aide dans sa quête aux armes atomiques. Cette politique a été jusqu’à l’offre honteuse de l’UE-3 à Téhéran de maintenir les Moudjahidine du peuple d’Iran sur la liste du terrorisme en contrepartie de la suspension de ses activités d’enrichissement de l’uranium (AFP, 21 octobre 2004). Tout ce qui reste de cette politique aujourd’hui, c’est la conciliation honteuse avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran. Poursuivre cette politique permettrait à Téhéran de se doter de la bombe atomique et de rapprocher le monde de la guerre et d’une catastrophe. 

Alors que les ministres des affaires étrangères de l’UE-3 se réunissent à Berlin aujourd’hui, Mohammad Mohadessine, président de la commission des affaires étrangères du CNRI, a souligné qu’il était temps de cesser toutes les négociations avec le régime médiéval en Iran et d’envoyer son dossier nucléaire au Conseil de Sécurité de l’ONU. L’échec de la politique de complaisance et toutes les mesures qui en découlent doivent être abandonnées, et il faut éliminer le plus grand obstacle à un changement démocratique en Iran en retirant l’OMPI de la liste du terrorisme. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 janvier 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe