mardi, novembre 30, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Mohammad Eslami, était le principal agent de liaison avec Abdul...

Iran : Mohammad Eslami, était le principal agent de liaison avec Abdul Qadeer Khan pour acquérir des connaissances sur la bombe atomique

Mohammad Eslami, le nouveau chef de l’Organisation de l’énergie atomique du régime, était le principal agent de liaison avec Abdul Qadeer Khan pour acquérir des connaissances sur la bombe atomique

En nommant Eslami, Khamenei et Raïssi cherchent à accélérer le projet de bombe atomique

Le dimanche 29 août 2021, le président du régime Ebrahim Raïssi a nommé à sa vice-présidence ainsi qu’à la tête de l’Organisation de l’énergie atomique, le général de brigade des pasdarans Mohammad Eslami.

Eslami était le principal agent de liaison du régime pour l’acquisition des connaissances sur la bombe atomique auprès du scientifique pakistanais Abdul Qadeer Khan. Cette nomination montre clairement que le régime clérical a l’intention d’intensifier et d’accélérer ses projets de bombe atomique.

Il y a seize ans, le 26 août 2005, lors d’une conférence de presse à Washington, la Résistance iranienne a révélé : « Selon des informations obtenues de l’intérieur du régime par l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK), le général de brigade Mohammad Eslami avait rencontré Abdul Qadeer Khan (père du programme de la bombe atomique du Pakistan) au moins deux fois en 1986 et 1987.

Eslami était alors à la tête de l’Institut de formation et de recherche des industries de la défense, et sa mission principale était de rechercher l’acquisition d’armes nucléaires. La rencontre avec Abdul Qadeer Khan avait été coordonnée par Reza Amrollahi, qui dirigeait alors l’Organisation de l’énergie atomique. »

Lors d’une autre conférence à Bruxelles le 22 septembre 2005, l’OMPI avait annoncé : L’accord avec Abdul Qadeer Khan a été conclu directement à Téhéran en 1986, et Mohammad Eslami était le négociateur. En outre, les représentants d’Abdul Qadeer Khan ont rencontré une équipe de spécialistes des pasdarans à Dubaï en 1987 pour leur fournir les plans de fabrication d’une bombe atomique et d’autres informations nécessaires.

Selon l’Agence France Presse du 18 novembre 2005, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a déclaré qu’un officier des pasdarans identifié comme Mohammad Eslami était en contact avec des représentants du marché noir nucléaire depuis 1987.

Eslami était le ministre des Routes et du Développement urbain de Rohani. Il travaillait également pour la fondation Mostazafan et les « comités révolutionnaires islamiques » répressifs depuis les années 1980. Il était initialement chargé des affaires techniques des comités, mais a ensuite été nommé commandant en chef des comités.

Au cours des années suivantes, il a été vice-ministre de l’ingénierie et des plans de développement de l’Organisation des industries de la défense, directeur général de la compagnie de construction aéronautique iranienne, directeur adjoint de l’Organisation des industries aérospatiales, chef de l’Institut de formation et de recherche des industries de la défense, vice-ministre des affaires industrielles et de la recherche du ministère de la défense et vice-ministre de la défense pour la défense civile. Il a été gouverneur de la province de Mazandaran en 2017 et 2018.

Mohammad Eslami a été placé sur la liste des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies le 28 août 2008 pour son rôle dans la prolifération d’activités nucléaires sensibles ou dans le développement de vecteurs d’armes nucléaires en vertu de la résolution 1803 du Conseil de sécurité des Nations unies.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 31 août 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe