jeudi, janvier 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran-Nucléaire : La Résistance iranienne appelle à une saisie immédiate du Conseil...

Iran-Nucléaire : La Résistance iranienne appelle à une saisie immédiate du Conseil de Sécurité

Mohammed El-BaradeiNCRI, 24 Septembre 2005 – La résistance iranienne se réjouit de l’adoption d’une résolution par l’Agence internationale de l’énergie atomique et appelle à la saisie immédiate du dossier de l’Iran par le Conseil de sécurité de l’ONU. La résolution souligne que « l’histoire de la dissimulation des activités nucléaires de l’Iran a soulevé des questions qui sont de la compétence du Conseil de sécurité, comme l’organe détenant la principale responsabilité pour le maintien internationale de la paix et de la sécurité. »

Mohammad Mohadessine, président de la commission des affaires étrangères du CNRI, s’est réjouit de l’adoption de la résolution de l’UE qui souligne le non respect par le régime iranien de ses obligations dans le cadre du traité de non-prolifération. Il a dit qu’il fallait transférer immédiatement le dossier du régime religieux devant le Conseil de Sécurité de l’ONU pour l’adoption de sanctions, notamment un embargo général en pétrole et en technologie.

"Comme l’ont écrit les ministres des affaires étrangères de l’UE-3 et le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Téhéran aurait dû être envoyé devant le Conseil de sécurité il y a trois ans, après les révélations de deux sites secrets nucléaires à Natanz et Arak," a ajouté Mohadessine.

Ces deux derniers mois, le CNRI a fait 15 révélations, confirmant la poursuite des efforts tous azimuts en secret des mollahs pour se doter d’armes atomiques. Cela démontre que tout délai dans le transfert permettra au seul parrain du terrorisme d’Etat au monde de se rapprocher de la bombe et de mettre en danger la paix et la sécurité régionale et internationale.

Mohadessine a ajouté que "non seulement les sanctions internationales doivent être imposées au régime des mollahs pour sa quête sans répit et clandestine de la bombe atomique, mais aussi que le dossier des mollahs doit être déféré devant le Conseil de sécurité pour que des décisions contraignantes soient adoptées à cause de leurs violations flagrantes et persistantes des droits de l’homme, spécialement le massacre des prisonniers politiques, l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme et leurs efforts pour installer un régime satellite en Irak.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 septembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe