lundi, janvier 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLa Résistance iranienne se félicité des sanctions contre les sociétés et individus...

La Résistance iranienne se félicité des sanctions contre les sociétés et individus liés au programme de missile de l’Iran

Salutations des sanctions contre les sociétés et individus liés au programme de missile de l’Iran

Appel à mettre les pasdaran sur liste noire et leur imposer des sanctions globales

La Résistance iranienne considère que la décision d’appliquer des sanctions contre 30 sociétés et individus associés au programme de missile du régime iranien est un pas positif. Cependant, pour empêcher le développement de ce programme balistique de Téhéran visant des objectifs de bellicisme et d’expansion du fondamentalisme dans la région, le Corps des Gardiens de la révolution (pasdaran ou CGRI) et tous ses organes associés doivent être mis sur la liste noire et soumis à des sanctions globales.

A l’instar des ambitions nucléaires du régime iranien, le projet balistique de Téhéran a été dès le début supervisié directement par le Guide Suprême des mollahs, Ali Khamenei. C’est pourquoi ce programme a bénéficié d’un budget important avec accès à toutes les ressources du pays.

« Est-il facile d’ajuster un missile de longue portée de sorte à frapper son objectif à 2000 km avec une marge de précision d’environ deux à cinq mètres? », s’est interrogé récemment Khamenei dans son discours à l’occasion du nouvel an iranien.

« Si [Khamenei] l’autorise, les missiles sont lancés. Sinon, aucun missile ne sera lancé. Il décide même de l’heure du lancement de ces missiles, » a déclaré le Général Hassan Firouzabadi, ancien chef d’Etat Major des forces armées, le 12 novembre 2016.

Selon les rapports obtenus par la Résistance iranienne depuis l’intérieur du régime, la collaboration des mollahs avec la Corée du Nord en ce qui concerne les missiles balistiques, et particulièrement les ogives et les systèmes de navigation, a continué durant ces cinq dernières années. En plus des visites de responsables et d’experts iraniens en Corée du Nord, les experts coréens se rendent régulièrement en Iran. Dans certains cas, ces experts ont siégé pendant des mois dans les centres de commandement balistique des pasdaran. Le département spécifique aux travaux des experts nord-coréens au sein des industries de missile Hemmat, situées à l’Est de Téhéran, est connue sous le nom de code « 9000 ». Un hôtel particulier leur est consacré dans ce complexe.

Le régime des mollahs a étendu ses activités de production de missile aux pays de la région, fournissant des milliers de différents types de roquettes et de missiles à ses mercenaires.

« Des usines de production de missile syrienne ont été importées d’Iran » a déclaré le Brigadier Général des pasdaran, commandant en chef de la force des pasdaran chargé des airs et de l’espace, Ali Hajizadeh, le 11 novembre 2016.

Les pasdaran et leurs organes affiliées, connus comme les leviers de la répression à l’intérieur de l’Iran et de l’exportation du terrorisme et du fondamentalisme à travers le monde, doivent être placés sur la liste des terroristes et sanctionnés dès que possible. Les considérations politiques ne feront qu’encourager le régime des mollahs à intensifier ses ingérences militaires et à répandre ses crises à travers le poudrière du Moyen-Orient.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
24 Mars 2017

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe