jeudi, janvier 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireMaryam Radjavi se réjouit de la saisie du dossier nucléaire par le...

Maryam Radjavi se réjouit de la saisie du dossier nucléaire par le Conseil de Sécurité

Maryam Radjavi se réjouit de la saisie du dossier nucléaire par le Conseil de Sécurité Elle appelle à des sanctions générales et au retrait de l’OMPI de la liste du terrorisme 
          
CNRI – Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, s’est réjouie de la décision du Conseil des Gouverneurs de l’AIEA d’envoyer le dossier nucléaire des mollahs au Conseil de Sécurité de l’ONU. Elle a qualifié cette mesure de premier pas nécessaire pour empêcher Téhéran de se doter d’armes atomiques et a appelé à l’adoption immédiate de sanctions en pétrole, en armes, technologiques et diplomatiques contre le régime. “La seule manière de faire face et de contrecarrer les tromperies et les obscurcissements des mollahs est d’agir rapidement et de ne plus leur donner de temps », a-t-elle ajouté.

Mme Radjavi a adressé ses félicitations à la nation iranienne pour la saisie du Conseil de Sécurité que la Résistance demande depuis des années, et a salué le courage des femmes et des hommes qui ont risqué leurs vies et leurs positions pour faire des révélations sur les  projets atomiques néfastes du régime.

Elle a fait remarquer que l’attitude arrogante et les crimes du régime religieux ne se limitent pas à ses projets nucléaires. « Les dirigeants de la dictature religieuse et terroriste, a-t-elle déclaré, doivent être traduit dans une cour de justice internationale pour l’ampleur de leurs graves violations des droits de l’homme en Iran, notamment 120.000 exécutions politiques, et leurs crimes terroristes à l’étranger. »

La présidente élue de la Résistance iranienne a précisé que la solution définitive aux menaces grandissantes que pose le régime iranien à la paix et à la démocratie dans la région et dans le monde est un changement démocratique en Iran. Elle a souligné la nécessité de retirer le principal obstacle à ce changement, qui est la marque de terroriste collée à l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, et la nécessité de soutenir le CNRI en tant que mouvement de résistance légitime du peuple iranien. 
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 février 2006 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe