mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran : les ouvriers de la raffinerie de canne à sucre ont...

Iran : les ouvriers de la raffinerie de canne à sucre ont commencé leur 8 ème jour de grève

Maryam Radjavi soutient les grévistes

CNRI – Aujourd’hui plus de 3 000 ouvriers de la raffinerie de canne à sucre ont commencé leur huitième jour de grève à 7h30 devant le siège administratif de l’usine dans la ville du sud-ouest de Chouch.

Pour disperser les ouvriers en colère, le mollah Yaqoub Shafiq, le directeur de l’usine, le maire de la ville, le gouverneur de la région et le directeur du ministère des Renseignements (le VEVAK) de Chouch, ainsi que le commandant des Forces de sécurité de l’Etat (FSE) se trouvaient sur place. Une autorité a lu une déclaration rappelant le règlement disant que si un ouvrier refuse de mettre fin à sa grève, l’acte sera alors considéré comme une absence  au travail et mettra fin automatiquement à son contrat avec la raffinerie.

Les ouvriers grévistes n’y ont prêté aucune attention et ont  lancé des slogans : "Nous avons faim, des conditions de vie décentes sont notre droit inaliénable", et "le directeur est un menteur". Les FSE et les agents en civil ont pris des photos et des films des participants.

Ces derniers jours, les unités des FSE ont emmené deux ouvriers activistes, MM. Behzad Qasabi et Rahim Alijani vers à une destination inconnue.

La présidente élue de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi a salué les ouvriers grévistes de la raffinerie de canne à sucre et a appelé les autres ouvriers et les jeunes dans tout le pays à les soutenir.

Elle a déclaré que le régime des mollahs n’a rien offert d’autre au peuple iranien que  la pauvreté, la répression et l’humiliation. Les énormes ressources naturelles de l’Iran, dans trois décennies passées, ont été utilisées soit pour intensifier la répression dans le pays, le projet nucléaire et les dépenses militaires, l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme à l’étranger ou dans des comptes bancaires personnels des autorités du régime et de leurs familles à l’étranger.

Mme Radjavi a appelé les syndicats internationaux et les organisations internationales des droits de l’homme à soutenir les ouvriers grévistes de la raffinerie de sucre de Chouch et à adopté des mesures urgentes pour faire libérer les détenus.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 octobre 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe