vendredi, juillet 3, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Présidente élue Iran : Maryam Radjavi à la cérémonie des vœux du Pin en...

Iran : Maryam Radjavi à la cérémonie des vœux du Pin en banlieue parisienne

Iran : MaryamRadjavi à la cérémonie des vœux du Pin en banlieue parisienne

Avant de clore la cérémonie, Sylvie Fassier a demandé aux enfants qui forment le conseil municipal junior de remettre la médaille de la ville à Mme Radjavi et aux représentants de l’association interreligieuse

Le 16 janvier, Maryam Radjavi a participé à la cérémonie des vœux de la mairie du Pin en Seine et Marne sur l’invitation de Sylvie Fassier, l’édile du Pin.

Y participaient le président par intérim de la communauté des communes Plaines et Monts de France, des maires et des élus départementaux et régionaux, notamment Daniel Dometz, maire de Saint-Mard, Armand Jacquemin, maire de Moussy-le-Vieux, Jean-louSzyszka maire de Messy et encore Hervé Touguet maire de Villeparisis.

Sylvie Fassier a invité à la tribune Armand Jacquemin qui est impliqué à ses côtés contre l’extrémisme religieux. « Nous avons épousé avec Sylvie Fassier une noble et belle cause. Aussi je voudrais vous dire ce soir que vous avez le grand honneur d’accueillir une grande dame, Mme Radjavi qui depuis 30 ans mène un combat extraordinaire. Si j’ai un vœu à formuler ce soir, c’est que le combat que vous menez depuis si longtemps aboutisse dans les meilleurs délais. »

Sylvie Fassier a enchainé : « j’ai l’honneur d’accueillir Maryam Radjavi, une personnalité internationale, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, qui nous a fait l’honneur d’être là ce soir. C’est une fervente opposante au régime extrémiste religieux en Iran. C’est une femme d’engagement et une femme de conviction. »

Félicitant la Maire pour son initiative en faveur du développement de la tolérance entre les religions, Mme Radjavi a tenu à préciser que « l’esprit de l’islam qui appelle à la miséricorde et la fraternité est indigné par les crimes terroristes.Cela fait trente-cinq ans que nous luttons contre une théocratie en Iran qui est la source d’inspiration de l’intégrisme islamiste et qui manipule la religion. 120.000 membres de l’OMPI et opposants iraniens ont perdu la vie dans la lutte contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

Une des caractéristiques des intégristes islamistes c’est la misogynie. Au contraire, notre Résistance est connue pour son respect de l’égalité entre les femmes et les hommes.Je dois rappeler que les femmes résistantes iraniennes au camp Liberty en Irak sont la source d’inspiration pour les femmes et la jeunesse en Iran. C’est pourquoi le camp Liberty est la cible de bombardements et de massacres par les agents des mollahs en Irak.

La Résistance iranienne lutte pour une société démocratique et laïque et pour l’abolition de la peine de mort. Un Iran non-nucléaire partisan de la paix, de la tolérance et de l’amitié dans le monde. »

Elle a ajouté : « Dans quelques jours, Rohani, le président des mollahs, viendra à Paris. Il n’est pas le représentant du peuple iranien. Il défend la théocratie.Au moins 2000 personnes ont été exécutées pendant son mandat. Le peuple iranien attend de la France qu’elle défende les droits humains devant lui. Je suis heureuse que le peuple français nous aide dans ce combat.»

M. Lewin qui a pris ensuite la parole a déclaré « c’est beaucoup d’émotion d’écouter Maryam Radjavi s’exprimer avec des paroles d’espérance pour un pays qui est la source de beaucoup d’inspirations extrémistes. Son engagement et votre engament Mme le Maire également me fait penser à cette phrase très connue d’Albert Einstein qui dit que le Monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Vous ne regardez pas en laissant faire, vous vous engagez et c’est tout à votre honneur que de vous engager. »

Maryam Radjavi a remis à la ville du Pin un recueil des noms de 20.000 martyrs de la résistance iranienne et une plaque symbolisant la persévérance de cette résistance.

Avant de clore la cérémonie, Sylvie Fassier a demandé aux enfants qui forment le conseil municipal junior de remettre la médaille de la ville à Mme Radjavi et aux représentants de l’association interreligieuse.

Sylvie Fassier a conclu : « Quelque chose qu’il ne faut plus tolérer c’est l’intolérable : la misogynie, le fanatisme, l’extrémisme et la haine. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe