samedi, septembre 26, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Présidente élue Le général James Jones rencontre Mme Radjavi à Achraf 3

Le général James Jones rencontre Mme Radjavi à Achraf 3

Le général James Jones rencontre Mme Radjavi à Achraf 3

Le dimanche 17 novembre 2019, le général américain James Jones, premier conseiller à la sécurité nationale du président Barack Obama et ancien commandant suprême des forces alliées en Europe, s’est rendu à Achraf-3, en Albanie, où vivent les membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK). Il a rencontré Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), et s’est entretenu avec elle.

Fatmir Mediu, Président du parti républicain albanais et ancien ministre de la Défense, accompagnait le général Jones sans sa visite à Achraf-3.

A Achraf-3, le général Jones a visité le musée des 120 années de lutte pour la liberté en Iran et s’est entretenu avec plusieurs membres de l’OMPI. S’adressant aux membres de l’OMPI, il a déclaré : « Mes sincères félicitations pour tout ce que vous avez fait ici en si peu de temps (…) Mais en regardant cet auditoire, j’ai le sentiment de voir l’avenir de l’Iran. Un Iran libre, un Iran qui bénéficiera bientôt de la démocratie et de la liberté sous la direction de Mme Radjavi et de toutes les organisations qui composent aujourd’hui le CNRI. C’est l’avenir que nous envisageons. Et cet avenir viendra, je l’espère, très, très rapidement (…) [Le peuple iranien] mérite un nouveau gouvernement. Et les germes de cette liberté sont ici même, l’avenir est ici même (…) Nous essaierons de faire tout ce qui est possible pour provoquer la chute de ce régime dans les plus brefs délais afin que nous puissions jouir du soleil de la liberté, de la démocratie et de l’espoir d’une vie meilleure pour tout le peuple iranien. »

Accueillant le général Jones, Mme Radjavi a évoqué le soulèvement national de trois jours du peuple iranien, soulignant que la terre tremble sous les pieds des mollahs. Le peuple et la jeunesse en Iran résistent à la répression des mollahs, a-t-elle dit, ajoutant que le régime a tort de penser qu’il peut arrêter le soulèvement en tuant et en procédant à des arrestations. Le peuple iranien et sa Résistance se sont engagés à renverser ce régime et à instaurer la paix, la démocratie et la souveraineté populaire en Iran. Dans de telles circonstances, la communauté internationale, en particulier les États-Unis, doivent soutenir le peuple iranien dans sa volonté légitime de renverser ce régime et d’instaurer la liberté et la démocratie en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 novembre 2019

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe