vendredi, mai 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi appelle les dirigeants du G8 à cesser la politique de...

Maryam Radjavi appelle les dirigeants du G8 à cesser la politique de complaisance avec les mollahs

ImageMaryam Radjavi appelle les dirigeants du G8 à cesser la politique de complaisance avec les mollahs et à adopter une politique de fermeté vis-à-vis de l’Iran

Dans des lettres séparées aux dirigeants des huit pays les plus industrialisés, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance  iranienne, les a appelés à mettre fin à la politique de complaisance avec les mollahs en Iran et à reconnaître le droit du peuple iranien à résister au fascisme religieux.

Evoquant le boycott décisif de l’élection et le passé de criminel et de terroriste du nouveau président des mollahs, Mme Radjavi a souligné: « Désormais, le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire est réuni pour la première fois dans les  mains de la faction de Khamenei et du groupe le plus extrémiste du régime. » « La politique de complaisance, a-t-elle ajouté, que les pays occidentaux ont prônée sous prétexte de renforcer les modérés, a permis à Khamenei de poursuivre la répression dans le pays, d’exporter le terrorisme, de poursuivre la course aux armes nucléaires et finalement d’opérer des purges dans ses factions internes en toute impunité. »  L’inclusion des Modjahedines du peuple d’Iran (OMPI) dans la liste du terrorisme, le signe le plus flagrant de la complaisance, a créé le plus grand obstacle au changement démocratique en Iran, a-t-elle précisé.

La présidente élue de la Résistance iranienne a souligné, “En ce qui concerne la dictature religieuse, l’élection a constitué un schisme majeur d’où les mollahs sont sortis affaiblis, et qui va les confronter à de nouvelles crises et impasses. »

« Le changement en Iran est une nécessité urgente pour le peuple iranien et pour la paix et la tranquillité dans la région. A travers le boycott des élections, le peuple iranien a manifesté qu’il voulait un changement. La complaisance l’a empêché jusqu’à présent, ce qui explique pourquoi un changement de politique est une nécessité urgente.”
 
Mme Radjavi a appelé les dirigeants du G8 à “reconnaître le droit des Iraniens à résister  et, en enlevant l’étiquette de terroriste de l’OMPI, à faire disparaître le plus grand obstacle au changement en Iran.”

Elle les a également appelé à déférer le bilan épouvantable des mollahs en matière des droits de l’homme, d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme, ainsi que son dossier  nucléaire devant le Conseil de Sécurité pour l’adoption de décisions contraignantes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 juillet 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe