dimanche, avril 11, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Présidente élue Maryam Radjavi : le rapport des experts de l’ONU rend nécessaire le...

Maryam Radjavi : le rapport des experts de l’ONU rend nécessaire le renvoi du dossier du massacre de 1988 devant le CSNU

Les responsables, les commanditaires et les auteurs de ce crime permanent contre l’humanité en Iran doivent être traduits en justice

Les experts des Nations Unies ont publié un rapport sur le massacre de prisonniers politiques de 1988 en Iran le qualifiant de « crime contre l’humanité » et appelant à une enquête « approfondie » et « indépendante » sur la question. Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a estimé que ce rapport est un autre signe de la vitalité du sang des martyrs « qui n’ont pas fléchi » et un pas qualitatif majeur dans l’avancée du mouvement pour la justice au bout de 32 ans.

Mme Radjavi a rappelé : Ce rapport, qui souligne le non-respect par le régime de ses obligations en vertu du droit international des droits de l’homme, concernant notamment l’annonce du sort et du lieu de sépulture des personnes exécutées, rend encore plus nécessaire de renvoyer le dossier de ce crime permanent contre l’humanité devant le Conseil de sécurité des Nations Unies et de poursuivre en justice les responsables, les commanditaires et les auteurs de ce grand crime du siècle.

Elle a ajouté que les dirigeants actuels de l’Iran, en particulier Khamenei, Rohani, Raïssi, et de nombreux ministres et responsables judiciaires, du renseignement et des pasdarans sont impliqués dans le massacre des prisonniers politiques de 1988 et de toutes les années 1980. Ils doivent être traduits en justice pour crimes contre l’humanité.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 décembre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe