lundi, janvier 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi salue les martyrs et les blessés de Liberty, sacrifice du...

Maryam Radjavi salue les martyrs et les blessés de Liberty, sacrifice du peuple iranien

Maryam Radjavi salue les martyrs et les blessés de Liberty, sacrifice du peuple iranien

Discours à la cérémonie honorant les martyrs de l’attaque sur Liberty

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

D’ici j’adresse des milliers de saluts à Liberty plongé dans le sang et la destruction et à nos fiers martyrs. 

Même si fort heureusement le guide suprême des mollahs n’a pu aboutir à son objectif funeste, ce qui s’est passé dans la soirée de jeudi à Liberty, reste une des attaques les plus épouvantables lancées à ce jour contre l’OMPI. Elle avait pour but d’anéantir l’ensemble des résistants de Liberty.

Un bombardement intensif de 80 roquettes qui a duré 10 longues minutes. Ce tir de barrage a déclenché une multitude d’incendies et tout ravagé. Le souffle puissant des explosions a même brisé les murs en béton de protection, les projetant ici et là. Un tsunami destructeur de flammes. Comme si tous les crimes commis par Khomeiny et Khamenei sous leur régime s’étaient concentrés dans ces dix minutes. 

Cependant, par la grâce de Dieu, la vigilance et la réaction immédiate des habitants, et grâce à leur moral combattif, les résistants de Liberty ont échappé à un immense carnage. Une fois de plus, ils ont réconforté le peuple iranien par leur persévérance et leur résilience. 

Je ne sais pas comment décrire la lutte à la vie à la mort de ces femmes et de ces hommes entourés de flammes et baignant dans leur sang. Mais je peux leur dire que ce qu’ils ont fait dans ces conditions extrêmes, a été un concentré de foi, de passion et de force de leur peuple pour la liberté.

 

Au cœur des ténèbres de cette nuit froide, avec des moyens élémentaires, vous avez éteint les incendies, vous avez retiré des décombres les dépouilles de vos frères de combat. Vous couriez de tous côtés, blessés, saignant de partout. Vous étiez devenu véritablement un seul être, un seul corps. Vous avez montré que la volonté, la motivation et le choix de lutter pour la liberté ne connaissent pas de limite.

 

Ce soir-là, je pensais à vous, j’étais avec vous à tous les instants. Près de vos tranchées, aux pieds des martyrs, au chevet des blessés le visage en sang, les poings serrés. Je vous ai vu dresser les mains en faisant le signe de la victoire. Tous ceux qui vous ont vu étaient remplis de fierté. 

Comment auriez-vous pu mieux montrer à tous le message de la défaite de l’ennemi ? Ce soir-là, dans les flammes, la fumée et les explosions, vous avez réussi à montrer la splendeur de la bataille pour la libération de l’Iran à travers votre volonté d’airain et votre foi dans la victoire de votre lutte. Vous avez fait la preuve de l’endurance et de la force de l’OMPI. Je salue votre résistance. Je salue vos martyrs. 

Les flammes des consciences éveillées 

اَلسَّلامُ عَلَیک یا ثارَ اللهِ وَابْنَ ثارِهِ

Que la paix soit sur vous, vous dont le sang coule dans les veines de notre temps. Vous les flammes rebelles de la conscience éveillée du monde.

O âmes passionnées dans l’esprit et l’être desquels la capitulation et le désespoir ne trouvent aucune place.

O amoureux éperdus de la liberté d’un peuple enchainé. Je vous adresse mes saluts et mes hommages. 

Hommage à mes chers frères Manouchehr Barati, hamid Dehgan, Akbar Alidoust, Hasan Tofigh-Jou, Hamid-Reza Imani, Aboutaleb Hachemi, Kioumars Youssefi, Hossein Gandomi, Farchid Rabi’i, Hassan Ebrahimi, Mohammad –Ali Mirzaï, Sohrab Mohayoufar, Behzad Mirchahi, Hossein Adavi, Rajab Ghorbani, Reza Vadian, Charif Veyssi, Hossein Sarv-Azad, Ahmad Mestchian, Jassem Ghassir et Javad Salari.

Hommage à ma chère sœur Nayereh Rabi’i, une responsable de l’OMPI, présente sur tous les terrains de bataille et femme d’avant-garde

Et hommage à l’intrépide commandant des batailles de l’armée de libération, mon frère Hossein Abrichamtchi, qui comptait plus de 40 années d’expérience dans la lutte contre deux dictatures, doté d’un sens profond des responsabilités, toujours en première ligne dans les moments âpres du combat, ne rechignant jamais à l’effort, se renouvelant sans cesse, plein d’enthousiasme et de foi dans la cause de la liberté, qu’il a choisi cette voie pour devenir un symbole de la liberté. 

Juste cinq jours avant votre martyre, dans la cérémonie religieuse de l’Achoura en mémoire de l’imam Hossein tué dans une bataille inégale contre la tyrannie en l’an 680, vous aviez déclamé :

« Au milieu de cette plaine remplie de calamités,

Au cœur de cette nuit hantée de complots,

Je jure de briser tous les obstacles,

Les barreaux et les potences » 

Oui, chacun de vous êtes vraiment des fidèles des valeurs et de la cause qu’incarnait votre modèle l’Imam Hossein. Vous avez tout sacrifié. Mais quel feu peut vous brûler ? 

Alors comme vous l’avez chanté le jour de l’Achoura, je répète avec vous :

« Heureux ceux qui écrivent avec leur sang leur serment de défendre la liberté,

Heureux ceux qui, même en captivité, sont déterminés à briser la nuit.» 

Désormais vous serez la force et la vigueur de chaque jeune qui se lance avec bravoure dans la bataille contre la dictature religieuse et vous inspirerez tous ceux et toutes celles qui se dressent contre la tyrannie et l’oppression. 

L’attaque contre Liberty montre la faiblesse du régime des mollahs face au désir ardent de liberté du peuple 

A vous mères qui tenez dans vos mains la photo de votre enfant exécuté ou emprisonné et qui dénoncez dans les rues et sur les places des villes d’Iran les mollahs et les pasdaran ;

A vous femmes courageuses et hommes d’honneur qui dans la cérémonie du souvenir de Reyhaneh Jabbari et Satar Behechti, exécutée pour avoir tué l’homme qui la violait, vous qui avez appelé les Iraniens à combattre ce régime ;

A vous prisonniers politiques téméraires qui depuis les geôles des mollahs avez déclaré votre solidarité avec les résistants de Liberty ;

Et à vous compatriotes qui en apprenant la nouvelle de cet effroyable crime du régime à Liberty, avez été envahi de colère et de douleur ;

Oui à vous tous, je dis que votre résistance, votre volonté et votre lutte pour renverser cette dictature religieuse, ont fait trembler les mollahs. 

L’attaque sur Liberty est le fruit de la faiblesse de ce régime face au désir intense de liberté du peuple iranien.

C’est pourquoi je vous le dis, à vous et surtout à toute la jeunesse et à tous les partisans de la résistance à travers l’Iran : étendez les flammes de la lutte et de la résistance pour le renversement de ce régime!

Faites revivre en vous les martyrs de Liberty ! Leurs souffrances et leur sacrifice continueront à inspirer l’esprit de résistance jusqu’à la libération de notre pays enchainé. 

Le régime du Guide suprême paralysé, troublé, traumatisé et sans issue   

Jamais le régime du Guide suprême n’aura été autant paralysé, troublé, traumatisé et sans issue. Quels sont les dangers qui ont poussé Khamenei à condamner de ses propres mains les portes de ses sites nucléaires ?

En Syrie les mollahs subissent coups sur coups des pertes et des revers. En Irak, ils font face aux manifestations permanentes de la population contre leurs propres agents, et en Iran ils ne peuvent ni avancer ni reculer. 

Les investissements qu’ils ont fait des années durant dans leur programme nucléaire, en Syrie, en Irak ou au Yémen, se sont envolés. Le jour viendra où les investissements des mollahs dans l’ensemble des Gardiens de la révolution disparaitront également en fumée. Le jour n’est pas loin où les jeunes Iraniens anéantiront cette armée de crimes et de sang, cette armée de pillage et de corruption.

Ces derniers mois, les milieux qui tirent profit du maintien en place de la dictature religieuse, se sont inquiétés. Ils ont voulu faire croire qu’après l’accord nucléaire, le régime du Guide suprême allait se lancer dans la modération et l’ouverture. Ils ont prétendu que les promesses de modération du mollah Rohani allaient enfin se concrétiser. Mais les promesses de modération et d’amélioration ont accouché cette année du plus haut nombre d’exécutions de ce quart de siècle. Les agressions à l’acide contre nos sœurs à Ispahan, la tuerie des sunnites et les supplices des prisonniers politiques, sont-ils la modération ?

Alors, pourquoi les gouvernements européens étendent un tapis rouge pour ces criminels ? Pourquoi ils serrent la main de ceux qui le peuple iranien réclame qu’ils soient jugés par la justice ? 

En réalité, la période de l’après-accord nucléaire, c’est celle où les revendications fondamentales de la société vont retentir et c’est avant tout ce joyau caché, ce joyau lapidé, ce joyau souillé qu’est la liberté, la liberté, la liberté qui va éclore. 

C’est pour cela que Khamenei massacre les Moudjahidine du peuple à coups de roquettes, c’est parce que la nation iranienne réclame la liberté, parce que la nation iranienne s’est mise à crier qu’elle ne veut plus de ce régime et qu’elle veut le renverser. 

Nous répondons aux mollahs et aux dirigeants cruels au pouvoir que l’ensemble de leurs plans pour réprimer les libertés de cette nation ont échoué. 

Voici venu le temps de demander des comptes à la dictature religieuse. Voici venu le temps de renverser ce régime qui ne peut se maintenir sans verser le sang. D’autant plus que les manœuvres et tromperies de ce régime et de ses factions internes ont aussi échoué. Ni la reconstruction de Rafsandjani ni les réformes factices de Khatami n’ont abouti ; ni les promesses de Rohani sur les miracles de l’accord nucléaire ne se sont réalisées. 

Il ne reste qu’une voie et une seule pour instaurer la liberté et la démocratie en Iran et sauver le pays de la misère et du retour en arrière, cette voie c’est le renversement du régime du Guide suprême sans sa totalité. 

C’est pourquoi Khamenei bombarde à la roquette les femmes et les hommes héroïques qui gardent fermement dans leurs mains l’étendard du renversement de ce régime et de la libération de la nation iranienne.

Et comme l’a dit Massoud Radjavi, leader de la Résistance iranienne, sans les Mojahedines du peuple « De quoi serait fière le peuple iranien et quel espoir aurait la jeunesse qui suivent le chemin des Achrafians en Iran ?

Quelle serait leur source d’inspiration et sur quoi ils pourraient s’appuyer ? » 

Les préparatifs de l’attaque sur Liberty 

Ces derniers mois vous avez vu les préparatifs de cette attaque. D’abord ils ont envoyé à l’entrée de Liberty des équipes du ministère du Renseignement sous couvert de familles. Ils ont parallèlement envoyé leurs agents dans toute l’Europe pour semer le trouble et la provocation. 

Pendant ce temps le front du Guide suprême, avec ses sites internet et ses chaînes de télévision patronnés par le ministère du Renseignement (le Vevak), a étendu la désinformation contre la Résistance comme un tir de barrage en prévision de la tuerie qu’il préparait.

Mais face à cela, ces derniers jours nous avons été témoin d’une vague de sentiments indescriptibles de nos compatriotes en Iran comme à l’étranger, et des prisonniers politiques, en direction des Moudjahidine du peuple de Liberty. Je leur suis reconnaissante du fond du cœur. Ces communiqués, ces condamnations et ces messages sont la voix pertinente des Iraniens contre ceux qui assassinent les Moudjahidine du peuple. Cette voix qui s’insurge face ceux qui ramassent les miettes laissées par le Guide suprême et qui miment le sinistre Vevak pour verser des larmes de crocodiles sur les martyrs afin de mieux présenter l’OMPI et le dirigeant de cette résistance comme responsables de ce crime. 

C’est manifestement un partage des tâches ignoble. Le régime du guide suprême se charge de la partie militaire pour tirer les roquettes. Et ses hommes de mains à l’étranger se charge de l’aspect politique de l’attaque, et tires une pluie de roquettes de calomnies. 

Suivant les instructions du ministère du Renseignement, le Vevak, ils utilisent la recette du 80 et 20, soit 80% contre le régime pour donner à leur 20% contre la résistance l’aspect de la normalité. Cependant aujourd’hui le voile tombe et ils assènent même ces 80% contre l’OMPI. Mais il n’y a rien là de nouveau, car c’est toujours venu compléter la répression, la torture et l’exécution des Moudjahidine du peuple et de tous les combattants de la liberté au fil de l’Histoire.

Cette génération, avec une telle Résistance ne serait pas possible sans un dirigeant compétant. Jamais !

 Imaginons un instant que si ces batailles, ces sacrifices et cette persévérance face un ennemi inhumain n’avaient pas atteint de tels sommets, quel serait, au lendemain de la libération, le lourd prix que la nation devrait payer pour distinguer les amis, des ennemis du peuple iranien. 

Vive les martyrs ! Vive les héros de la liberté ! 

Le gouvernement américain et l’ONU doivent cesser leur comportement irresponsable sur la sécurité de Liberty 

Permettez-moi à cette occasion de rappeler ici aux partenaires internationaux, la responsabilité et les engagements qui leur reviennent dans la protection de Liberty. 

Comme je l’ai dit d’ailleurs dans l’heure qui a suivi l’attaque, d’un point de vue officiel et juridique, c’est le gouvernement irakien et l’ONU qui doivent répondre, car ils ont signé un protocole d’accord en décembre 2011 sur la base duquel Liberty a été déclaré en « lieu de transition temporaire» (TTL). Mais de notre point de vue, comme cela a été le cas lors des six bains de sang précédents à Achraf et Liberty, ce sont les agents du régime iranien au sein du gouvernement irakien qui portent la responsabilité de cette attaque ; les Etats-Unis et l’ONU sont parfaitement conscients de cette réalité. 

Le gouvernement américain et les Nations Unies qui, jusqu’à présent, n’ont pas tenu leurs promesses officielles de protection des Moudjahidine du peuple et notamment leurs engagements tant répétés lors du transfert des Achrafiens vers ce camp, doivent mettre fin à cet approche irresponsable et désastreuse. D’autant plus que malgré de nombreuses mises en garde, le camp Liberty reste toujours sous le contrôle d’individus impliqués dans les tueries des Achrafiens et des agents liés au régime iranien. En même temps, le processus de transfert vers des pays tiers, des promesses trahies par l’Onu et les Etats-Unis, rencontre des obstacles. 

Les besoins urgent de Liberty 

Par conséquent, dans la situation d’urgence qui prévaut à Liberty, je mets en avant les mesures suivantes :

1°- Il faut traiter en urgence la situation des blessés et installer une équipe médicale spécialisée à Liberty

2° – Fournir les moyens, équipements et matériaux nécessaires pour réparer les structures détruites ;

3° – Fournir les moyens nécessaires pour la sécurité et la protection des habitants, notamment le retour des murs de protection en T, des casques et des gilets de protection individuelle, des équipements et fournir les équipements nécessaires pour les personnes qui ont perdu leurs équipements.

4° – Une enquête indépendante menée par l’ONU sur cette attaque afin de traduire les auteurs en justice. 

Les Moudjahidine du peuple incarnent la persévérance des Iraniens devant l’oppression 

Bien que jusqu’à présent les Moudjahidine du peuple à Liberty aient durement souffert et payé un lourd tribut, tant que l’oppression et la dictature s’abattront sur notre peuple assoiffé de liberté, nous serons là et nous nous battrons. 

Car qu’est-ce qu’incarne les Moudjahidine du peuple, sinon l’aspiration d’un peuple à la liberté, la résistance des Iraniens à l’oppression, garder vivaces les flammes de l’espoir, raviver l’amitié et la solidarité parmi les Iraniens ? 

Oui, c’est l’alchimie de la libération. Ni Khomeiny, avec le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988, ni Khamenei en faisant s’abattre une pluie de roquette et de feu sur la tête des Moudjahidine du peuple, n’ont pu étouffer ce mouvement, encore moins l’éliminer. 

De l’épopée du commandant Hossein ce 29 octobre, à l’épopée de Zohreh du 1er septembre 2013 et des martyrs du 8 avril 2011 et des 28 et 29 juillet 2009, jusqu’au martyrs de la bataille Lumière éternelle et les 120.00 héros exécutés, tous symboles de la volonté du peuple iranien, de l’OMPI, de cette résistance qui disent tous qu’il faut renverser la dictature religieuse et nous nous disons : 

« Nous jurons sur le sang des martyrs et des innocents,

Nous jurons aux combattants et aux intrépides

Que nous lutterons jusqu’à l’aube de la libération du peuple

Avec notre foi et notre sang. » 

Salut aux martyrs !

Vive la liberté !

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe