vendredi, mai 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRIRohani : Les sanctions américaines sont pour remplir les pages, nous n'avons...

Rohani : Les sanctions américaines sont pour remplir les pages, nous n’avons aucun problème avec les produits de première nécessité et les médicaments

La source de tous les problèmes réside dans un régime qui spolie les richesses du peuple pour l’investit dans le terrorisme et la guerre.

Samedi 10 novembre, Hassan Rohani, président du régime théocratique, a déclaré à l’issue de la réunion conjointe des chefs des trois branches du gouvernement : « Les Américains n’avaient rien de nouveau à faire et donc ils ont fait une longue liste. D’une part ils mentionnent les noms des banques et ils ajoutent des succursales des banques, d’autre part ils nomment une compagnie aérienne et mentionnent les numéros de série des avions pour remplir les pages. »

Dans des propos mensongers et incohérents, il a déclaré que le problème des sanctions ne concerne pas l’alimentation et les médicaments : « Les Américains ont affirmé que la question de l’alimentation, des médicaments et de l’équipement médical est une exception. Ce qui est évidemment faux, car lorsqu’ils boycottent le système bancaire, cela affecte tout (…) Dans le domaine des biens essentiels et de première nécessité, nous n’avons aucun problème et nos entrepôts sont plus que jamais prêts à fournir les biens de base pour la population pendant de nombreux mois. Pour la production des biens de base, l’importation des biens de base et des médicaments et autres nécessités, nous n’avons aucun problème. »

Les déclarations de Rohani sont un aveu que le problème des dirigeants du régime ne sont pas dus à la pénurie de produits alimentaire et de médicaments, mais à la disparition des ressources nécessaire à l’alimentation de la machine de répression et de bellicisme du régime.

La vérité est que le véritable problème du peuple iranien réside dans l’existence même du régime corrompus et criminels des mollahs qui pendant quatre décennies a spolié les richesses du pays pour financer le terrorisme et les funestes programmes balistiques et nucléaires. Il a pris en otage le bien-être et la prospérité du peuple iranien avec des politiques désastreuses et avec une corruption sans précèdent de l’élite au pouvoir.

Alors que les actes terroristes de Téhéran en Albanie, en France, aux États-Unis, en Belgique, au Danemark et en Norvège sont démasqués les uns après les autres, le président des mollahs s’est ridiculisé en affirmant vouloir combattre le terrorisme : « Les Américains affirment que l’Iran est un partisan du terrorisme. Ils prétendent à tort que l’Iran est un commanditaire d’actes terroristes. La nation iranienne a toujours été à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme et a toujours été en première ligne pour mettre fin au financement des groupuscules terroristes. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 novembre 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe