mercredi, octobre 21, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Terrorisme & intégrisme De nouvelles sanctions contre le régime des mollahs en Iran et désignation...

De nouvelles sanctions contre le régime des mollahs en Iran et désignation du Corps des Pasdaran comme entité terroriste

De nouvelles sanctions contre le régime des mollahs en Iran et désignation du Corps des Pasdaran comme entité terroriste

Un pas nécessaire dans le bon sens. Il faudrait franchir les suivants

La Résistance iranienne, s’est félicitée de l’adoption par la chambre des représentants américains, du projet de loi instaurant de nouvelles sanctions contre le régime des mollahs d’Iran, pour les violations des droits de l’Homme et la production et la prolifération des missiles balistiques, et de l’inscription du Corps des Gardiens de la révolution (CGRI / Pasdaran) comme une entité terroriste.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) considère cette décision comme un pas nécessaire pour corriger la politique néfaste de la complaisance, un pas qu’il faudrait compléter par les suivants, en expulsant les Gardiens de la révolution et leurs milices supplétives de la Syrie et de l’Irak et de reconnaitre le droit du peuple iranien au renversement du régime des mollahs.

Cette désignation et l’imposition de sanctions contre les Pasdaran étaient longtemps attendues, parce que le CGRI est le garant de la préservation de l’intégralité du fascisme religieux au pouvoir en Iran, est l’organe principal responsable de la répression, de l’exportation du terrorisme et de l’extrémisme, et chargé de l’obtention d’armes nucléaires et de missiles balistiques. Au cours des 28 dernières années, le Guide suprême du régime, Ali Khamenei, a placé une grande partie des richesses et des ressources du peuple iranien sous le contrôle du CGRI, lui permettant d’accaparer une grande partie de l’économie iranienne “.

Le projet de loi, intitulé «la Loi 2017 pour combattre les activités de déstabilisation de l’Iran » place le CGRI en tant qu’entité terroriste en vertu de l’Ordre exécutif 13224, sur la liste des terroristes mondiaux spécialement désignés (Specially Designated Global Terrorists – SDGT).

Cette Loi souligne : «90 jours après la date de la promulgation de la présente loi, le président impose les sanctions » à l’égard « des personnes et entités iraniennes et étrangères qui sont des autorités, des agents ou des affiliées du CGRI ». Tous les biens des personnes ou entités désignées seront bloqués aux États-Unis, et les ressortissants américains seront interdits de transactions financières avec ces personnes et entités. Toutes transactions financières, commerciales et services d’une personne ou d’une entreprise américaines avec un organe ou une personne en lien direct ou interdite avec le CGRI, seraient alors une violation des sanctions.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 juillet 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe