jeudi, août 5, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeDésignation d'un groupe de miliciens soutenu par l'Iran en Irak par les...

Désignation d’un groupe de miliciens soutenu par l’Iran en Irak par les États-Unis en tant qu’organisation terroriste étrangère

Désignation d'un groupe de miliciens soutenu par l'Iran en Irak par les États-Unis en tant qu'organisation terroriste étrangère

Par Mohammad Sadat Khansari

Vendredi, le Département d’État américain a désigné Aassa’ib Ahl al-Haq, également connu sous le nom d’AAH, l’un des groupes supplétifs du régime iranien en Irak, comme organisation terroriste étrangère (FTO). Le secrétaire américain a également déclaré que son département avait désigné les dirigeants de l’AAH, les frères Qays et Laith al-Khazali, comme des terroristes mondiaux spécialement désignés (SDGT).

« AAH et ses dirigeants sont des mandataires violents de la République islamique d’Iran », a poursuivi le secrétaire Pompeo, « agissant au nom de leurs maîtres à Téhéran, ils utilisent la violence et la terreur pour poursuivre les efforts du régime iranien visant à saper la souveraineté irakienne ».

Le Département d’État a également confirmé, une révélation de longue date du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), le financement par le régime iranien de groupes terroristes en Irak, déclarant : «AAH est largement financé et formé par le Corps des gardiens de la révolution islamique iranien (CGRI) ) Force Qods, une entité qui faisait partie de la désignation du CGRI en tant que FTO en avril 2019. »

«AAH, dirigée par Qays et Laith al-Khazali, est une organisation militante soutenue par l’Iran qui a revendiqué la responsabilité de plus de 6 000 attaques contre les forces des États-Unis et des coalitions depuis sa création en 2006. AAH a mené des opérations très sophistiquées, y compris le mortier des attaques contre une base américaine, l’abattage d’un hélicoptère britannique et une attaque contre le siège de la province de Karbala qui ont entraîné la capture et le meurtre de cinq soldats américains », a indiqué le communiqué.

« Les désignations d’aujourd’hui font suite à une mesure prise par le département du Trésor américain le 6 décembre 2019 pour désigner Qays et Laith al-Khazali conformément à E.O. 13818 pour leur implication dans de graves violations des droits humains en Irak, y compris l’approbation du recours à la force meurtrière contre des manifestants à des fins d’intimidation publique », a ajouté le communiqué.

Cette désignation fait suite à la frappe américaine visant Qasem Soleimani, commandant de la Force terroriste Qods du CGRI, avec Abu Mahdi al-Muhandis, le chef de la milice Bassij irakienne a été tué par la frappe militaire américaine en Irak.

Dans un article publié le 8 février 2018, le CNRI a écrit : «Le régime iranien dispose d’un réseau de groupes mandataires étrangers dans tout le Moyen-Orient, de grandes organisations formelles comme le Hezbollah à de petits groupes dissidents comme Assaib Ahl al-Haq. Cela signifie que l’influence iranienne se propage plus que jamais et se fait de manières de plus en plus diverses. »

Dans un autre article publié le 10 février 2017, Farzin Hashemi, membre du CNRI, a écrit : «Un autre groupe terroriste dirigé par la Force CGRI-Qods est Assaib Ahl al-Haq. Selon l’armée américaine, le chef du groupe, Sheik Qais al-Khazali, a supervisé des opérations qui comprenaient une attaque qui a tué cinq soldats américains à Karbala. Al-Khazali aurait également organisé l’enlèvement de cinq Britanniques en Irak en 2007. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe