mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeFortes explosions dans la banlieue ouest de Téhéran

Fortes explosions dans la banlieue ouest de Téhéran

Explosions en série dans la caserne Modaresse des unités de missiles des pasdaran

CNRI – Le 12 novembre, à 13h30 (heure locale), de puissantes explosions dans la banlieue ouest de Téhéran, ont fait trembler une très grande partie de la capitale. Les habitants des alentours de l’incident ont dans un premier temps pensé qu’il s’agit d’un séisme. Les vitres des bâtiments dans un large rayon du lieu de l’explosion ont été pulvérisées, entraînant une véritable panique dans la population.

Il s’agissait en fait d’une suite de déflagrations dans la caserne Modaresse des unités de missiles des pasdaran. Cette caserne est classée top secret et l’entrée n’est autorisée qu’au personnel des unités qui s’y trouvent. La plus grande partie de la caserne a été rasée par les explosions, entraînant de nombreuses pertes humaines. Un premier bilan dressé par le corps des pasdaran parlait de 40 morts. La file d’ambulances qui transférait les blessés dans les hôpitaux se poursuivait encore dans la soirée.

Plusieurs incendies se sont également déclarés dans divers emplacements de la caserne et les pompiers tentaient encore de contrôler le feu en début de la soirée.

Le régime iranien a aussitôt constitué un comité d’urgence pour contrôler la situation. Sur le terrain, les secouristes employaient des chiens dressés pour retrouver les personnes ensevelies sous les décombres.

Aucune explication officielle n’a encore été donnée pour expliquer la raison des explosions. Les commandants des pasdaran tentent d’attribuer l’incident à un accident qui aurait eu lieu pendant le déplacement de munitions. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 novembre 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe