mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeIran: l'élimination des rivaux et davantage d'exportation du terrorisme dans les plans...

Iran: l’élimination des rivaux et davantage d’exportation du terrorisme dans les plans de Khamenei

Le commandant du CGR souligne la nécessité d’une purge complète de toutes les factions rivales dans les prochaines élections et le besoin d’exporter le terrorisme

CNRI – Jeudi, le général Mohammad Ali (Aziz) Jafari,  commandant du Corps des gardiens de la révolution (le CGR) a dévoilé un plan du Guide suprême des mollahs Ali Khamenei et de son président Mahmoud Ahmadinejad pour une élimination complète de toutes les factions rivales dans les prochaines élections du Majlis (parlement).

"A chaque élection nous faisons face à un nouveau phénomène et aujourd’hui il s’agit d’un courant qui s’appelle le fondamentalisme. D’une certaine  manière, c’est une révolution dans la révolution. Au bout d’un quart de siècle, ce courant a été revitalisé et domine deux institutions élues (le Majlis et le gouvernement)", rapporte l’agence de presse officielle Fars le 7 février en citant Jafari.

S’exprimant à la convention de la branche étudiante de la milice paramilitaire du Bassidj, Jafari a défini pour cette force la tâche de renforcer la domination de Khamenei et d’Ahmadinejad sur le Majlis.
 
"Si le Bassidj veut jouer un rôle dans les élections – pour lequel il peut déployer des efforts avec la permission du guide suprême – c’est celui de sauvegarder, compléter et développer le courant qui a déjà été créé", a-t-il dit.

De son côté, le général Nasser Chabani, le doyen du collège de commandement et de contrôle du CGR, a dit : « Comment ces gens qui disent des mots qui réjouissent l’ennemi du régime et de la révolution et qui écrivent des lettres appelant à une suspension de l’enrichissement d’uranium osent poser leur candidature aux élections du Majlis ?"

Jafari a de nouveau souligné le besoin d’exporter le terrorisme et l’intégrisme en disant : "Nous devons essayer de promouvoir la révolution dans le monde … Nous devons  nous préparer à des jours difficiles à l’avenir et au combat pour étendre la révolution. Ce qui a été fait dans le passé pour arrêter ou dévier la révolution est derrière nous maintenant … aujourd’hui notre révolution est un mouvement mondial."

Dans une déclaration sans précédent, Jafari a admis que le besoin d’exporter la révolution vient de la vulnérabilité du régime des mollahs et de l’hostilité totale de la population vis-à-vis du régime.
 
"L’hostilité avec notre révolution n’a pas de fin. Alors que nous avançons, la bataille entre les révolutionnaires et les contre-révolutionnaires deviendra de plus critique et compliquée",  a dit Jafari.

Considérant l’ingérence du régime iranien dans les pays de la région pour entraîner et financer des terroristes non-iraniens comme une nécessité à sa survie, Jafari a ajouté : "Désormais la lutte pour la défense de la révolution iranienne par des révolutionnaires non-iraniens dans la région et dans le monde est extrêmement importante. Des incidents comme la guerre de 33 jours au Liban agissent comme une force de dissuasion en notre faveur."

Les propos de Jafari montrent que les crises incurables du régime s’approfondissent et qu’il cherche une porte de sortie avec des purges internes et davantage d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme à l’étranger.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 février 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe