samedi, février 6, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Terrorisme & intégrisme Iran : piraterie et terrorisme maritime du régime clérical pour faire chanter...

Iran : piraterie et terrorisme maritime du régime clérical pour faire chanter la communauté internationale

· Il est impératif d’adopter une politique de fermeté face au régime des mollahs

· Le commandant en chef des pasdarans visite ses forces navales pour s’assurer qu’elles sont prêtes à se livrer à de la piraterie

Dans un acte de piraterie éhonté, les gardiens de la révolution ont détourné hier, 4 janvier 2021, un navire sud-coréen dans les eaux du golfe Persique et l’ont amené sur les côtes de Bandar-Abbas. Deux jours plus tôt, le 2 janvier, le commandant en chef des pasdarans, Hossein Salami, et le commandant de la marine des pasdarans, Alireza Tangsiri, s’étaient rendus sur l’île d’Abou Moussa pour préparer cet acte de piraterie. Selon l’agence IRNA du 4 janvier 2021, Salami a déclaré : «Aujourd’hui, nous sommes ici pour évaluer et assurer la solidité de notre dispositif en mer et face à des ennemis qui lancent parfois des menaces arrogantes et rhétoriques, afin que, si Dieu le veut, nous puissions mieux évaluer l’état de préparation de nos forces navales, qui sont au niveau souhaité. »

Aujourd’hui, le quotidien Vatan-e-Emrouz, proche de la faction de Khamenei, a titré en première page « Nous avons attrapé un voleur ». L’article reconnait le but réel de l’acte de piraterie et menace de nouveaux détournements et actes terroristes. « La saisie de ce pétrolier dans les eaux du golfe Persique, écrit-il, envoie un message sérieux au gouvernement sud-coréen. Un message qui offre à Séoul deux options, soit de payer sa dette de longue date envers Téhéran, soit (avec un compromis) d’assurer sa sécurité dans les voies navigables du golfe Persique dans ses relations avec ses partenaires arabes. »

Pourtant, la force navale des pasdarans n’a pas hésité à annoncer de manière ridicule que «le navire sud-coréen qui se dirigeait vers la Corée depuis le port saoudien d’Al-Jubail, a été saisi pour violations répétées des règlements environnementaux maritimes dans le Golfe persique ». Par la suite, le porte-parole du ministère des affaires étrangères des mollahs a justifié la saisie du navire sud-coréen comme un problème technique. Il a déclaré: « La République islamique d’Iran, comme d’autres pays, est sensible aux violations parallèles, en particulier la pollution de l’environnement marin et la traite dans le cadre de la loi. »

Ces remarques absurdes des gardiens de la révolution et du ministère des affaires étrangères du régime surviennent alors que les centrales électriques et les industries affiliées aux pasdarans et au bureau de Khamenei consomment du mazout, ce qui a porté l’indice alarmant de la pollution de l’air à Téhéran à 500.

Une fois de plus, la Résistance iranienne attire l’attention du Conseil de sécurité des Nations unies et de ses Etats membres sur les détournements, la piraterie et les attaques terroristes contre des navires, qui sont la méthode typique du régime clérical pour faire chanter la communauté internationale. Seules une politique de fermeté et des sanctions internationales peuvent mettre fin à la piraterie et au terrorisme maritime de la dictature religieuse et terroriste au pouvoir en Iran.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 5 janvier 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe