mercredi, mai 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeLa présence du ministre des Affaires étrangères des mollahs à Munich encourage...

La présence du ministre des Affaires étrangères des mollahs à Munich encourage le terrorisme

Le ministre des Affaires étrangères des mollahs à Munich encourage le terrorisme

La présence du ministre des Affaires étrangères des mollahs à la conférence de Munich sur la sécurité  encourage les violations des droits de l’homme, le terrorisme et le bellicisme

Le ministre des Affaires étrangères du régime iranien, Javad Zarif, devrait assister à la conférence de Munich sur la sécurité plus tard dans la semaine. Inviter le diplomate-terroriste en chef des mollahs ne fait qu’encourager son régime à intensifier les violations flagrantes et systématiques des droits humain en Iran, ainsi que l’exportation du terrorisme et du bellicisme dans la région. Cela compromettra également la sécurité et la stabilité régionales et mondiales et il faut l’annuler.

Zarif représente un régime qui a massacré au moins 1 500 manifestants lors du soulèvement de novembre 2019 en Iran et l’État le plus actif dans le soutien au terrorisme dans le monde et la principale source de crise, de bellicisme et d’instabilité dans la région du Moyen-Orient.

Zarif se vante de ses relations avec des criminels tels que Qassem Soleimani, qui a été éliminé, le dictateur syrien Bachar Al-Assad, Hassan Nasrallah et Imad Mughniyeh.

La principale mission de Zarif et de son ministère est de blanchir les crimes des mollahs et de coordonner et faciliter les complots terroristes à l’étranger. Rien qu’au cours des deux dernières années, sept diplomates-terroristes du régime, dont un ambassadeur, ont été expulsés d’Europe pour leur rôle direct dans des complots terroristes contre la Résistance iranienne et des dissidents. Un autre soi-disant diplomate est en prison et attend d’être jugé à Bruxelles pour avoir comploté un attentat à la bombe contre le grand rassemblement de l’Iran libre à Paris en juin 2018.

Avec le guide suprême du régime, Ali Khamenei, son président Hassan Rohani et d’autres responsables, Zarif doit faire face à la justice pour son rôle dans des crimes contre l’humanité, tout comme le ministre des Affaires étrangères d’Hitler, Joachim von Ribbentrop.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe