lundi, janvier 17, 2022

Les mollahs ont recours au cyber terrorisme

Les mollahs ont recours au cyber terrorismeDeux semaines après la farce électorale en Iran, qui a vu arriver un pasdaran-terroriste à la présidence, la dictature religieuse a commencé à lancer des parasites sur les programmes satellites de Simaye-Azadi – Télévision nationale iranienne, en violation flagrante des lois et des règlements de l’Union internationale des télécommunications et des lois régissant la diffusion satellite.

Le parasitage a commencé samedi 9 juillet sur le satellite Hot Bird-2 que Simaye Azadi utilise pour ses émissions. Le parasitage est intervenu spécialement après que l’appel de la résistance iranienne à boycotter la farce électorale des mollahs diffusé en Iran par Simaye-Azadi ait reçu un accueil enthousiaste de la population.

Les émissions de Sima-ye Azadi sont reçues en Iran, en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et dans de grandes parties de l’Asie. Elles sont très suivies par les Iraniens. Le régime de Téhéran ayant violé le droit à la liberté d’expression, pratiquant une censure systématique la désinformation dans le pays, Sima-ye-Azadi est devenue une chaîne de télévision très active et la plus crédible.

En parasitant ces programmes, le régime des mollahs non seulement viole la liberté d’expression en Iran mais aussi dans de grandes parties du monde.

Ces dernières années, le régime de Téhéran a parasité les programmes de Simaye Moghavenmat et Simaye-Azadi à plusieurs reprises.  En mai, juin et août 1997, juin 1998, mars 1999 et octobre 2000, il a parasité Panam Sat, Asia Sat, Arab Sat, Eutelsat et hot Bird qui ont diffusé ces émissions.

En s’appuyant sur des expertises techniques et des calculs précis, une compagnie de communication satellite indépendante britannique, DERA Defford (Agence de Défense, Evaluation et Recherches) a montré qu’un site de parasite se trouvait à Chamestan près de la Caspienne (nord de l’Iran).

Auparavant, un grand nombre de députés, de personnalités politiques et de défenseur de la liberté d’expression dans divers pays avaient demandé aux organes internationaux compétents  de prendre des mesures immédiates contre la conduite hors-la-loi des mollahs.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, l’Union internationale des Télécommunication et les ministres des Etats membres d’entreprendre des mesures immédiates contre le régime des mollahs pour son parasitage et ses interruptions des communications par satellite. Il est impératif de confronter le terrorisme effréné des mollahs qui affecte à présent les communications satellites. Le silence et l’inaction ne feront qu’encourager les terroristes au pouvoir en Iran à conserver leur attitude hors-la-loi.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 juillet 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe