Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Un attentat terroriste contre le rassemblement de la Résistance iranienne a été déjoué et trois terroristes arrêtés

 Assadollah Assadi terrorist Iran

 Assadollah Assadi, chef du Renseignement à l'ambassade du régime à Vienne et agent de liaison avec les terroristes, a été arrêté en Allemagne

Selon un communiqué conjoint du Parquet fédéral belge et de la Sûreté de l’Etat, un couple terroriste affilié au régime iranien, chargé de commettre une attentat contre le grand rassemblement de la Résistance iranienne à Villepinte le 30 juin, a été arrêté en Belgique, et une enquête de terrorisme a été ouvert.

Selon le communiqué, ils ont été retrouvés en possession d’environ 500 grammes de matières explosives TATP et d’un détonateur emballé dans une trousse de toilette. Selon ce communiqué, une personne soupçonnée de complicité avec les deux individus a été arrêtée simultanément en France. Le communique ajoute qu'un diplomate iranien de l'ambassade du régime des mollahs à Vienne, qui assurait la liaison avec les terroristes arrêtés, a également été arrêté en Allemagne.

1. Le couple qui a été arrêté dans une Mercedes-Benz dans la ville d'Anvers, en Belgique, était Amir Sadouni (38 ans) et Nasim Naami (34 ans), se faisant passer pour des partisans de l'OMPI. Ils avaient la nationalité belge.

Amir Sadouni a travaillé dans une compagnie maritime opérant entre les Pays-Bas et la Belgique et s'est secrètement rendu en Iran. Nasim Nomeni a quitté l’Iran pour la Belgique en 2009 et a épousé Sadouni.

2. Le diplomate terroriste arrêté en Allemagne est Assadollah Assadi (47 ans), qui dirige le service de Renseignement du régime des mollahs à l'ambassade à Vienne depuis 2014. Il avait donné l'ordre final aux terroristes d'attaquer le rassemblement du 30 juin. Assadollah Assadi a succédé à Mostafa Roudaki, un autre diplomate terroriste du régime. Ce dernier a quitté l’Autriche pour Téhéran et ensuite pour l’Albanie en 2017 en tant que premier Secrétaire de l'ambassade afin de poursuivre l'espionnage et les activités terroristes contre l'OMPI. Afin de faciliter les activités de Roudaki, le Centre Habilian et l'Association Didehban, deux branches du Vevak (ministère du Renseignement du régime des mollahs), ont été activés en Albanie sous le couvert d'activités culturelles et de presse.

3. La personne arrêtée en France pour complicité avec les terroristes est Mehrdad Arefani (55 ans). Sa femme, qui s'est séparée de lui, était liée à un officier du Renseignement iranien.

4. La police belge a inspecté cinq autres endroits dans différentes régions de la Belgique, mais les résultats n'ont pas encore été divulgués pour raisons de sécurité.

La Résistance iranienne a alerté les autorités à maintes reprises sur les préparatifs terroristes effectués dans les divers pays européens par les diplomates du régime, des agents du Vevak et de la Force Qods des pasdaran. Dans leurs rapports annuels, les services de Renseignement européens n'ont eu de cesse de souligner que l'OMPI et le CNRI sont les principales cibles du ministère du Renseignement et de la Force terroriste Qods. Suite aux attentats terroristes du régime en Europe, l'Union européenne a ordonné, le 29 avril 1997, l'expulsion des mercenaires et des agents de Renseignement et de sécurité des mollahs de ses États membres et leur a fait interdiction d'entrer dans ces pays.

A ce titre, la Résistance iranienne a appelé à la fermeture des ambassades et des agences du régime des mollahs, des centres de terrorisme et d'espionnage, et à l'expulsion des diplomates et agents du Vevak et de la Force Qods des pays européens. Elle a souligné la nécessité de divulguer et de publier tous les détails de l'affaire. L'opinion publique doit être pleinement informée des complots terroristes du régime des mollahs. Cela est nécessaire pour assurer la sécurité des réfugiés et des dissidents iraniens.

Conseil national de la Résistance iranienne
Commission de la sécurité et de la lutte anti-terroriste
Le 2 juillet 2018

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés