Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Des tweets mettent à nu les dessins terroristes de Téhéran contre la Résistance iranienne

Des tweets mettent à nu les dessins terroristes de Téhéran contre la Résistance iranienne

La révélation par Twitter des tweets de la cyber-machine du régime iranien confirme les mises en gardes de la Résistance iranienne et le fait que c’est Téhéran qui derrière la campagne de désinformation contre le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) et l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI/MEK). Le régime considère l’anéantissement de la Résistance iranienne comme le seul moyen d’échapper à la perspective de son inéluctable et proche renversement.

La campagne d’intoxication de Téhéran sur Twitter, qui a pris des proportions sans précédent au début de 2018, immédiatement après le début du soulèvement national, révèle qu’en marge de la répression accrue en Iran, le régime théocratique prépare le terrain pour des actes terroristes contre la Résistance iranienne à l'étranger.

1. En septembre, Twitter a fermé 770 comptes affiliés au régime des mollahs, les déclarant faux et au service de la propagande gouvernementale avec la diffusion d’informations fausses et diffamatoires. Dans le même temps, Facebook, Instagram et Google ont fermé des comptes similaires affiliés au régime des mollahs. Le 17 octobre, Twitter a publié le contenu associé à ces 770 comptes, soit un total de 1 122 936 tweets, ainsi que des photos et vidéos intégrées.

2. Bien que les comptes fermés par Twitter eussent principalement pour but d’influencer et d’interférer dans les élections américaines, un nombre important de tweets a été consacré à la diffusion d’informations diffamatoire et à la diabolisation de l'OMPI et de la Résistance iranienne. Les comptes fermés ne correspondent évidemment qu'à une petite fraction de la machine de désinformation du régime, et les tweets qui ont été exposés continuent d'exister sur de nombreux autres comptes Twitter toujours actifs affiliés au régime théocratique, et dont la plupart prétend n’avoir aucun lien avec le régime de Téhéran.

3. La plupart des tweets relatifs à l'OMPI sont en persan, suivis par l'anglais, l'arabe, l'espagnol, le français, l'albanais et le pachtou. Leur publication a débuté en 2012 et a pris de l'ampleur en 2017 et 2018, de telle sorte que le nombre de tweets en 2018 est supérieur au nombre total de tweets publiés au cours des six années précédentes.

4. Les tweets divulgués illustrent clairement comment le régime utilise la couverture médiatique et les « journalistes amis » pour façonner ses mensonges.

« De nouvelles données sur Twitter montrent que des Iraniens se sont déguisés en journalistes étrangers pour faire passer des messages politiques en ligne », a écrit le Washington Post le 17 octobre.

Précédemment, dans des lettres datées des 10 et 13 août adressées à la chaine britannique Channel 4 et dans une lettre datée du 22 août 2018 à la chaine Al-Jazeera English, ainsi que dans un Communiqué de la Commission pour la sécurité et la lutte anti-terroriste du CNRI le 19 septembre, l'OMPI avait exposé les scénarios abjects dictés par le ministère du Renseignement à un réseau de « journalistes amis des mollahs », fournissant les informations, documents et noms des agents utilisés dans ces programmes.
L'ancien ministre iranien du Renseignement, Ali Fallahian, a fait la lumière sur les tactiques insidieuses du régime lors d'une entrevue télévisée le 9 juillet 2017 : « Le ministère du Renseignement a besoin d'une couverture pour recueillir des informations, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. Nous n'envoyons pas un agent de Renseignement en Allemagne ou aux États-Unis pour qu’il affirme ‘je suis du ministère du Renseignement’. Une couverture en tant qu’homme d'affaires ou en tant que journaliste est nécessaire. »

5. Voici l’un des tweets révélés par l’entreprise Tweeter : « l’émission NBC On Assignment with #RichardEngel a commandé ces images de drone exclusifs de la nouvelle base secrète de #MEK près de Tirana en Albanie. Le #MEK est un groupe obscur au passé terroriste qui a tué des Américains en Iran dans les années 1970 et qui a ensuite combattu aux côtés de Saddam Hussein. C’est un groupe très détesté. » https://t.co/F019t3iuvh

6. Les tweets divulgués révèlent que le régime a mis en place différents comptes et au moins 70 hashtags, adaptés à ses besoins et aux activités de la Résistance à différents moments. Par exemple, la cyber-machine de Téhéran a produit les hashtags #BanTerrorOrg, #BanMEK, #IranHatesMEK, et #No2MEK avant la rencontre annuelle de la Résistance à Paris en juin. A plusieurs reprises, le régime a tenté de prétendre que ces hashtags étaient produits par des utilisateurs à la fois opposés au régime et à la Résistance iranienne. Ce stratagème est couramment utilisé par l'appareil de renseignement des mollahs et sa cyber-armée, ainsi que par ses mercenaires et ses cellules dormantes pour brouiller les pistes. Dans le même temps, ils affirment que l'OMPI taxe toute personne qui s'oppose à elle, d’être un agent de renseignement, sans fournir aucune preuve.

7. L’hashtag #IranHatesMEK a été activé le 1er juillet 2017, le jour où la Résistance a organisé son rassemblement annuel cette année-là.

8. Les hashtags #BanTerrorOrg, #BanMEK et #هزارجلاد هزاراشرف (Farsi) ont été introduits dans les jours précédant le rassemblement du 30 juin 2018, et largement utilisés par les faux comptes du régime dans le but de faire de l’ombre au rassemblement.

9. L’hashtag #BanTerrorOrg a annoncé une avalanche de tweets contre l'OMPI prévue pour le 29 juin 2018 à 20h, la veille du rassemblement.

10. Le régime théocratique a déclenché une cyber-attaque généralisée contre l'OMPI et Achraf-3 en Albanie, parallèlement à la campagne de désinformation du réseau de « journalistes amis des mollahs » et des mercenaires du régime. Voici quelques exemples de ces tweets :
 Des sénateurs américains de haut rang rencontrent le chef d'un groupe terroriste iranien en Albanie https://t.co/eID2iLGZ3b #realiran https://t.co/lBWuvkd4Wz
 '#Le camp terroriste #MEK en Albanie pose un risque grave pour l'Albanie, les #Balkans et le #Moyen-Orient' https://t.co/0mmMAgYtT8 https://t.co/X2NJx7a9do
 RT @noiranwarorg : Une révélation : Camp Achraf 3, transféré d'Irak en Albanie : « Trump, avec Israël, a un plan clair et ce que je...
 Oubliez la #politique, enquêtez sur les #abus des droits de l’homme du #MEK en #Albanie https://t.co/ta70Ax82Wo #Iran #JohnBolton #Tirana
 Un discours prononcé la semaine dernière par le conseiller juridique de Trump, Rudy Giuliani, à #Washington, montre que lui, John Bolton, John McCain et les faucons de l'administration Trump sont capables d'exploiter l’#Albanie comme un État-nation en faillite. https://t.co/5YKNBkCnIu
 La #MEK est un groupe terroriste. L'#Albanie ne peut pas accueillir un groupe terroriste sans en subir les conséquences. Ce n'est pas l’#Afghanistan, ni l'#Irak, ni la #Syrie où les groupes se cachent dans le chaos et la violence. C'est un pays pacifique et démocratique qui souhaite rejoindre l’#UE. https://t.co/5YKNBkCnIu

11. Plusieurs tweets des pasdaran et du ministère du Renseignement sont liés à un site affilié au ministère iranien du Renseignement et connu sous le nom d'Iran-Interlink, ou contiennent des citations d'un agent du renseignement du nom de Massoud Khodabandeh ou de son épouse, Anne Singleton. Dans le cadre de la campagne visant à tromper l'opinion publique, ces récits de trolls ont également utilisé le stratagème commun qui consiste à re-tweeter et à amplifier ces tweets. Les services de Renseignements des mollahs ont ordonné à ces agents de se concentrer davantage sur la présence de l'OMPI en Albanie :
 RT @IranInterlink : Massoud Khodabndeh : Disparition mystérieuse d'un membre du groupe terroriste des Mojahedin Khalq (MEK) en Albanie...
 RT @ma_khodabandeh: les médias albanais trompés par le MEK’ https://t.co/tScZMXWOAJ
 RT @AnneKhodabandeh : L’administration Trump exploite l'Albanie comme un État en faillite, Rama garde le silence https://t.co/MzbZc7KQet
 # Le Premier ministre albanais offense les #Juifs en comparant leurs souffrances à celles des terroristes (#MEK) https://t.co/G6OvAVT88k par @AnneKhodabandeh @ma_khodabandeh https://t.co/wqD2hPf9rq
 RT @ma_khodabandeh : Mes dernières nouvelles à Bakanspost. Albanie : Le MEK récidive en assassinant des membres devenus personæ non gratæ https://t.co/73WdjnGbSU
 #IranFreedom ? Iran_Maryam ? Des voyous appartenant aux Mojahedin Khalq ont battu Mostafa Mohammadi et sa fille (Photos) http://t.co/rHQOBgUBlc

12. D'autres tweets révélés par Twitter ciblent la présence de l'OMPI en France et en particulier le rassemblement annuel de la Résistance iranienne:
 Nous condamnons le fait que le gouvernement français accueille l’OMPI #NoToMKO #TrumpSupportsTerrorism #GiulianiSupportsTerrorism #BanTerrorOrg https://t.co/ZFwc4vbJVd
 M. le président @EmmanuelMacron, le groupe dénommé #MEK qui a mené de nombreuses activités #terroristes en Iran, dont les membres ont agi en tant que mercenaires de Saddam Hussein et tué des milliers de chiites irakiens et de Kurdes irakiens, et qui vivent librement dans votre pays, expulsez-les svp #BanTerrorOrg https://t.co/PTcGpQXAwk
 Imaginez ce qui se passerait si l'Iran accueillait un rassemblement de #daech (l'assassin de plus de 700 citoyens français depuis 2015) ? Aujourd'hui, la #France accueille un rassemblement de l'organisation terroriste #MEK (responsable de l'assassinat de 15 000 Iraniens) à Paris ! #BanTerrorOrg https://t.co/mi2PfOa5W9
 Paris accueille un rassemblement de l'organisation terroriste #MEK (responsable de l'assassinat de 15 000 personnes). C'est ainsi que la France a soutenu #daech en Syrie. https://t.co/AE04kFO7oK
 Pourquoi la France, les États-Unis et d'autres pays comme l'Arabie saoudite soutiennent le groupe terroriste MEK ? Vous connaissez la MEK ? « Depuis 1981, le [MEK] a revendiqué l'assassinat de milliers d'Iraniens », indique le rapport. Parmi les victimes, il y a beaucoup d'enfants et de femmes #TuesdayThoughts https://t.co/WyYGEdIxZW
 La sécurité de la France est la principale victime de la circulation du MEK https://t.co/P9dAPc2bCJ

13. Lorsque le régime n'a pas réussi à empêcher le rassemblement de l'OMPI à Paris et que, selon l'un des membres du Majlis (Parlement des mollahs), le ministre des Affaires étrangères de Téhéran, Javad Zarif, qui s'était rendu en France pour tenter d'annuler le rassemblement, est revenu les mains vides, le régime a ensuite monté un communiqué falsifié de l'OMPI et l'a tweeté :
Communiqué de l’OMPI : la conférence annuelle de la « résistance » à Paris est annulée pour des raisons de sécurité https://t.co/iLm8vqJzjD

14. D'autres tweets mettent à nu la colère du régime pour le soutien de plusieurs personnalités américaines à la cause de la Résistance iranienne :
 RT @Zolfegar12 : @Mojahedineng @nikkihaley Honte à vous, @nikkihaley ambassadeur des #États-Unis a retweeté le tweet des terroristes du MEK/OMPI...
 RT @tparsi (Trita Parsi) : Avec Bolton à la Maison-Blanche, les terroristes du MEK font un pas de plus pour faire subir à l’Iran la même chose que Bolton a fait à l'Irak. Ne vous y méprenez pas...
 Quand Rudi Giuliani soutient un groupe terroriste ➡️Les américains ont une perception plus négative de l'ancien maire de New York https://t.co/S9WbzSJjMg
 Rudy Giuliani, avocat personnel de Trump, et Newt Gingrich, conseiller informel, figurent en tête d'affiche de la conférence des Mujahedeen-e-Khalq à Paris. 15 ans durant, les États-Unis ont désigné la MEK comme un groupe terroriste #NoToMKO #Trump #TrumpSupportsTerrorism #NoToMEK #GiulianiSupportsTerrorism https://t.co/ODqSd3uz67
 Arrêtez de soutenir les groupes terroristes. NoToMKO #GiulianiSupportsTerrorism #TrumpSupportsTerrorism #BanTerrorOrg https://t.co/Ld8Qnhtit0
 @N0_H8_EVER Vous avez raison ! Maryam Radjavi est leur chef. Ils appartiennent officiellement à la MEK. Ces gens ont été officiellement formés par le gouvernement des États-Unis... Ils ont les mains entachées par le sang de milliers d'Iraniens... Ils sont une vieille secte marxiste, ils ont renoncé au marxisme il y a quelques années seulement pour obtenir l'aide américaine.

15. L'hostilité aveugle du régime contre la présidente du CNRI, Maryam Radjavi, et le chef de la Résistance, Massoud Radjavi, inspirent de nombreux tweets et ne méritent pas d'être rappelés. En plus d'être fausses, ils contiennent souvent des phrases extrêmement malveillantes et vulgaires, et sont amplifiées par des dizaines d'autres comptes affiliés au régime. Voici quelques autres tweets :
 RT @YJC_ir : Qu'est-ce qui fait que #Rajavi et #daech sont frères ? https://t.co/b5AVIyWbLi #No2mko #RajaviCrimes https://t.co/G8ZysjkP0m
 RT @YJC_ir : Maryam #Rajavi a ouvertement soutenu #daech au Parlement français https://t.co/pxv0oeSTrn #No2mko #RajaviCrimes https://t.co/hNGcK8W…
 Les racines de la jeunesse et de la civilisation iranienne remontent à Cyrus le Grand (bon discours, bonne pensée, bon comportement), non pas à Maryam Radjavi qui a des paroles hideuses, de mauvaises pensées et un comportement terroriste.
 Pourquoi les Saoudiens ont-ils fait la promotion de #IStandwithMaryamRajavi ? Ils lui ont donné de l'argent. Ils ne veulent pas perdre leur investissement.
 Le #MEK n'est PAS un simple groupe d'opposition. C'est une organisation terroriste. Plus de 16 000 Iraniens ont été tués par les moudjahidine du peuple d'Iran depuis 1979 ! Lire à nouveau : 16 000 personnes ! dont 1 Président&1 Premier ministre #BanTerrorOrg #FreeIran2018 #IStandWithMaryamRajavi https://t.co/uPkftShOxw

Comme l'ont déclaré les responsables de Twitter le 17 octobre 2018, « Il est évident que les opérations de désinformations et les comportements non authentiques coordonnés ne cesseront pas ».

Pour prolonger son règne honteux et préparer le terrain au terrorisme, le régime islamiste n'abandonnera pas le mensonge et la tromperie, et n'hésitera pas à exploiter les réseaux sociaux et autres services Internet. La plupart des comptes, pages et sites Web du régime, ou de ses gardiens et tortionnaires se faisant passer pour des utilisateurs ordinaires ou des opposants au régime, sont toujours actifs.

Après que Facebook et Twitter ont fermé les comptes du régime, le ministre des Affaires étrangères des mollahs, Javad Zarif, a stupidement appelé à la fermeture des comptes des partisans de la Résistance iranienne. Dans ce but, il a également tenté d'utiliser les « journalistes amis des mollahs » et des agents du ministère du Renseignement.

Les tentacules de la dictature iranienne doivent être interdites sur Facebook, Twitter, Instagram, Google et Wikipedia. Les comptes détenus par le régime des mollahs sous quelque nom ou titre que ce soit doivent être divulgués et fermés.

Le régime islamiste ne doit pas être autorisé à utiliser Internet pour préparer le terrain à ses actes terroristes et liberticides.

 


Commission pour la sécurité et la lutte anti-terroriste du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 30 octobre 2018

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés