mardi, mai 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRIUne vaste campagne populaire en Iran sauve un jeune condamné à mort

Une vaste campagne populaire en Iran sauve un jeune condamné à mort

L’ensemble des Iraniens vomissent les lois et les décrets inhumains du régime des mollahs

CNRI – La vaste campagne des habitants de la ville de Nour, dans la province de Mazandaran, (nord de l’Iran), pour empêcher l’exécution un jeune de 26 ans du nom de Balal et l’explosion de joie qui a suivi quand il a été sauvé à la dernière minute le 15 avril, montrent le dégout  que l’ensemble du peuple iranien ressent pour les lois et les condamnations inhumaines du régime des mollahs.

Alors que les bourreaux avaient monté la potence le 14 avril, devant le tribunal de Nour et que les agents et le procureur se préparaient à effectuer la pendaison, Balal a été sauvé à la dernière minute grâce au pardon des parents de la victime. Le geste a été accueilli avec une énorme joie par toute l’assistance et la population. Les habitants de Nour, dans un face à face avec le régime, essayait depuis plusieurs mois de sauver ce jeune et le jour de la pendaison ils étaient venus nombreux pour crier qu’il fallait l’arrêter.

Le régime inhumain des mollahs qui est rendu furieux par les condamnations successives des violations des droits humains en Iran, essaie de faire passer les peines de mort sous la loi du talion, pour un droit privé et spécial de la famille de la victime. Mohammad Javad Laridjani, chef du « conseil des droits de l’homme » du système judiciaire des mollahs a déclaré récemment : « l’Occident ne comprend pas que le talion est différend de l’exécution ; en fait la condamnation au Talion appartient au plaignant qui peut l’effectuer ou encore qui peut pardonner le condamné. » (Agence Fars des gardiens de la révolution, le 9 avril 2014).

Or d’un côté, selon les chiffres du régime, un faible pourcentage d’exécutions (moins de 20%) se fait selon le talion et le reste n’a aucun rapport avec cette loi. D’autre part, dans la plupart des cas, le régime des mollahs s’obstine à refuser les grâces et s’oppose aux campagnes de grâces pour les condamnés.

La Résistance iranienne salue les habitants épris de liberté de Nour. Elle appelle l’ensemble de la population à s’opposer aux condamnations à mort qui visent à alimenter la haine et l’hostilité et renforcer la domination funeste du régime des mollahs. Elle demande aux gouvernements occidentaux qu’au lieu de fermer les yeux sur le flot croissant d’exécutions et la situation catastrophique des droits de l’homme en Iran, de subordonner toute relation politique et économique avec ce régime barbare à l’arrêt des exécutions et à l’amélioration de la situation des droits humains en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 avril 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe