Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Lettre de protestation du prisonnier politique iranien Reza Akbari Monfared au Premier ministre italien

Lettre de protestation du prisonnier politique iranien Reza Akbari Monfared au Premier ministre italien

CNRI — Ce qui suit est la traduction française d'une lettre de protestation du prisonnier politique iranien Reza Akbari Monfared au Premier ministre italien par rapport à son voyage prévu en Iran.

M. Akbari Monfared a écrit sa lettre dans la tristement célèbre prison de Gohardacht à Karaj, au nord-ouest de Téhéran. Elle s'adresse au Premier ministre Matteo Renzi rappelant que le voyage de celui-ci à Téhéran mardi ne fera qu'encourager le régime des mollahs à commettre d'autres crimes.Contenu de la lettre :

 

À : M. Matteo Renzi, Premier ministre italien

Monsieur le Premier ministre,

J'ai su que vous allez voyager en Iran. En tant que prisonnier, je me vois dans l'obligation d'apporter à votre connaissance certains faits et d'en discuter avec vous. J'ai été condamné à cinq ans et demi de prison et cela fait maintenant 39 mois que je suis incarcéré. Pour la seule raison d’avoir eu deux conversations téléphoniques avec mon frère.

Avez-vous vraiment l'intention de rencontrer un régime qui a été dénoncé 36 fois à l'Assemblée générale des Nations Unies pour violation des droits de l'Homme ? Ce régime impitoyable et inévitable a martyrisé quatre membres de ma famille pour avoir soutenu les moudjahidines du peuple iranien (OMPI / MEK) sans leur donner une chance d'être jugés ou d'avoir accès à un avocat.

Comme vous le savez déjà, ce régime a mis toute la région à feu, et compte tenu de sa nature même, il ne peut pas et ne coopérera pas avec le reste du monde. Les mots de « modération » et « équilibre » sonnent creux et sont des slogans vides.

Monsieur le Premier ministre, sous la présidence actuelle d'Hassan Rohani, plus de 2300 personnes ont été exécutées. En venant en Iran, vous ne donnez à ce régime qu'une légitimité pour commettre d'autres crimes.

Reza Akbari Monfared, prisonnier politique à Gohardacht (Rajai Shahr) Prison de Karaj
Le 9 avril 2016

— FIN

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) dans une déclaration de la semaine dernière avait poussé M. Renzi à annuler son voyage en Iran.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés