vendredi, décembre 3, 2021
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsIran : Etat de santé critique d'un prisonnier politique en grève de...

Iran : Etat de santé critique d’un prisonnier politique en grève de la faim

CNRI – Les dernières nouvelles d’Arash Sadeghi lors du 66e jour de grève de la faim ; le risque d’accident cérébro-vasculaire et de coma

Le prisonnier politique de la cellule 8, Arash Sadeghi a été transféré à l’infirmerie la nuit dernière pour cause d’hypotension (60 sur 80), de palpitations cardiaques, d’asthme et de toux avec caillots de sang. Ils l’ont relié à un masque d’oxygène et à sa source et l’ont renvoyé à la cellule.

Les médecins ont rapporté que son état est extrêmement grave et dangereux et étant donné que les médecins lui ont fait un examen médico-légal hier, ils ont déclaré qu’il est probable qu’il se trouve dans le coma et même qu’il meurt.

Arash Sadeghi a arrêté les traitements médicaux puisqu’il lui a été interdit de rendre visite à sa femme et que les autorités ne satisfont également pas à ses demandes.

Il a perdu 19 kilos et souffre de fatigue physique grave, de fréquence cardiaque anormale, de troubles respiratoires chroniques ainsi que de problèmes rénaux et intestinaux. Il a été transféré à la clinique d’Evin mercredi matin, mais est retourné en cellule en raison de conditions sanitaires déplorables et refuse de prendre quelque sérum que ce soit.

M. Sadeghi était un étudiant en philosophie qui préparait sa maîtrise à l’Université Alame. On l’a empêché de poursuivre ses études en raison de ses activités en tant qu’universitaire. Il a été arrêté à plusieurs reprises entre 2009 et 2014. Il a été condamné à 19 ans d’emprisonnement pour « propagande contre l’Etat, rassemblement et collusion contre la sécurité nationale. » Les autorités du régime des mollahs ont menacé Sadeghi et ont annulé toutes ses visites.

Son épouse, Golrokh Iraie, a été condamnée par contumace par un prétendu « tribunal » pour insulte envers « l’Institution et le Guide » de l’ignoble régime des mollahs pour un élément non publié contre les châtiments cruels de lapidation infligés en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe