jeudi, janvier 27, 2022
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsProtestations de colère contre Rohani à Yazd en raison de la vie...

Protestations de colère contre Rohani à Yazd en raison de la vie chère

Protestations de colère contre Rohani à Yazd en raison de la vie chère

Protestations de colère contre Rohani à Yazd en raison de la vie chère

Montée des luttes intestines au sein de la clique au pouvoir

Le président du régime iranien Hassan Rohani s’est heurté à la colère populaire et au rejet de la dictature religieuse lors de son voyage à Yazd, au centre de l’Iran. Son discours a été interrompu à plusieurs reprises par les habitants excédés par l’inflation et la vie chère. « Inflation, prix élevés, rend des comptes Rohani », « menteur, menteur», « lâche-les questions marginales, résous les problèmes principaux », criait la foule.

La foule a également protesté contre la politique anti-ouvrière officielle, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire, « conditions de vie des travailleurs, logement des travailleurs ».

La visite de Rohani à Yazd a aussi reflété la montée des conflits entre les factions dirigeantes, les coups majeurs portés au régime par les soulèvements en Irak et au Liban ainsi que l’échec de l’accord nucléaire iranien (JCPOA) et la menace du délai du GAFI, un ensemble de paramètres qui aggravent la crise interne du pouvoir. « La discorde et le schisme, c’est ce que veut l’Amérique. Ne faisons pas en sorte que ce que veut l’Amérique soit entendu par quelques personnes, dont le nombre est limité d’un bout à l’autre du pays (…) Nous vivons tous aujourd’hui un moment historique critique », a averti Rohani.

De leurs côtés, les éléments fidèles à Khamenei, le guide suprême des mollahs, arboraient des pancartes menaçant Rohani de mort et lui reprochant l’échec du JCPOA.

Rohani n’a pas caché sa colère face à l’emprisonnement de son frère Hossein Fereydoun, condamné pour détournement de fonds et corruption, et a accusé la faction rivale de corruption massive : « Qu’en est-il de la corruption des gros bonnets ? Pourquoi n’enquêtez-vous pas sur eux ? Le fait qu’ils aient poursuivi certaines personnes en justice et qu’ils aient fait de la publicité n’intéresse personne. Pourquoi n’enquêtent-ils pas sur les plus gros ? »

Reconnaissant l’ampleur de la corruption du pouvoir, Rohani a lancé : « Je demande au pouvoir judiciaire de s’occuper maintenant de la corruption portant sur des millions et des milliards de tomans, de s’attaquer également à la corruption concernant des milliards de dollars (…) Les sommes dont j’ai parlé aujourd’hui doivent être expliquées au public par le pouvoir judiciaire, sinon je vais les rendre publiques les unes après les autres. On ne sait pas ce que celui qui a volé 2,7 milliards de dollars, qui a été arrêté et emprisonné a fait avec cet argent. Nous voulons la transparence sur le dossier des deux milliards de dollars (…) Je demande aux autorités d’expliquer le cas d’une institution [du régime] qui n’a pas remboursé les 947 millions de dollars qu’elle a empruntés. Je demande aux organes compétents d’expliquer la situation des entités qui doivent plus de 700 millions de dollars. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 novembre 2019

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe