jeudi, juillet 9, 2020
Accueil Multimédia-old Multimédia : Présidente élue Message de Maryam Radjavi Présidente de la résistance iranienne à une réunion...

Message de Maryam Radjavi Présidente de la résistance iranienne à une réunion au parlement britannique

Message de Maryam Radjavi Présidente de la résistance iranienne à une réunion au parlement britannique

Maryam Radjavi a adressé un message à une réunion qui s’est tenue le 17 novembre à la Chambre des Communes britannique sur la politique iranienne du Royaume Uni et les graves violations des droits humains en Iran, en présence de parlementaires et d’évêques. En voici la teneur :

Honorables membres des Chambres des Communes et des Lords britanniques,
Vos éminences,
Chers amis,
Je vous salue à tous. Je vous suis reconnaissante pour l’attention que vous portez à la question de l’Iran et des droits humains, de la résistance et de la liberté du peuple iranien.

Les négociations nucléaires des P5 + 1 avec le régime des mollahs et leurs conséquences ont placé l’Iran au centre de l’attention internationale ces trois dernières années.

Seize mois se sont écoulés depuis la signature de l’accord nucléaire. Il y a donc eu assez de temps pour tester diverses politiques. L’accord nucléaire donnait aux mollahs une occasion de changer de comportement ou du moins de cesser d’instiguer des crises et du terrorisme international. Cependant, ils ont intensifié leurs agressions et la guerre dans la région, en particulier en Syrie. Le régime iranien demeure dans l’hostilité et reste le facteur le plus important d’instabilité dans la région.

Certains pensaient que les droits humains s’amélioreraient en Iran. L’an dernier, près de 1000 personnes ont été exécutées. Le ministre de l’Intérieur de Rohani a annoncé l’arrestation d’environ 600.000 personnes par an. Ces chiffres ne dévoilent qu’une partie de la réalité.

Le régime des mollahs se maintient au pouvoir par des arrestations, des tortures et des exécutions quotidiennes. Elles sont accompagnées d’une répression constante et systématique des femmes et des jeunes, d’arrestations arbitraires et du harcèlement des minorités religieuses, y compris des chrétiens et même de l’arrestation d’anglo-iraniens, de la censure du libre accès à Internet et de l’interdiction de concerts.

A l’opposé, notre peuple et notre Résistance ont progressé dans leur quête de la liberté.

Une réalisation majeure est apparue avec le « Mouvement pour la justice » qui a été lancé en faveur des 30.000 prisonniers politiques massacrés durant l’été 1988 en Iran. Les mollahs cherchent depuis longtemps à dissimuler ce crime horrible. La mise en ligne d’un enregistrement audio de propos tenus par M. Montazeri, le successeur déchu de Khomeiny, a révélé de nouvelles dimensions du massacre.

La Résistance iranienne travaille par le biais de ses partisans en Iran pour recueillir des documents et des preuves à ce sujet. Notre objectif est que la communauté internationale reconnaisse ce tragique massacre comme un crime contre l’humanité et poursuive les autorités qui en sont responsables. Si la communauté internationale n’était pas restée silencieuse et passive à cet égard, en laissant les criminels se soustraire à la justice, la vague d’exécutions et de répression en Iran n’aurait pu continuer jusqu’à ce jour.

Un autre événement important a été la propagation de manifestations anti-gouvernementales à travers le pays. Des milliers de personnes se sont rassemblées le 28 octobre pour protester contre les mollahs à Persépolis, au tombeau de Cyrus, fondateur de l’ancien Iran et auteur d’une charte des droits humains, il y a 25 siècles.

Enfin, je voudrais souligner une grande réussite et une victoire majeure de la Résistance iranienne ces derniers mois, à savoir la réinstallation en Europe et en toute sécurité de l’ensemble des membres des Moudjahidine du peuple d’Iran du Camp Liberty.

Les mollahs ont tout fait pour arrêter cette relocalisation. Ils ont essayé d’arrêter des responsables de l’OMPI par le biais de faux jugements. Ils ont lancé des attaques de roquettes pour tuer tous les habitants du camp. Avec les efforts de l’OMPI et une campagne internationale menée par la Résistance iranienne, les manœuvres des mollahs ont échoué. La réinstallation a été le plus grand coup porté au régime cette année.

Je voudrais sincèrement exprimer mes remerciements pour tous les efforts et le soutien apportés par les élus du peuple britannique dans les deux chambres du Parlement ainsi que par les dirigeants de l’Église britannique pour ce grand transfert.

Honorables amis,
La Résistance iranienne lutte pour une république fondée sur la liberté, l’égalité et la séparation de la religion et de l’État. Un pays où la peine de mort sera abolie. Nous cherchons à mettre fin à la charia des mollahs et à garantir la liberté et l’égalité pour les adeptes de toutes les religions.

J’appelle à votre soutien, à celui des représentants élus de Grande-Bretagne, de l’Église britannique et de tous les défenseurs des droits humains au Royaume-Uni pour appuyer et soutenir cette lutte.

Le mouvement pour la justice est une juste cause qui plonge ses racines dans la dignité humaine. Nous avons besoin de votre aide dans ce mouvement. Nous avons besoin de votre soutien afin d’encourager les gouvernements occidentaux à reconnaître la lutte du peuple iranien pour un changement de régime. Encore une fois, je vous remercie tous. Et j’espère pouvoir vous voir très bientôt.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe