samedi, décembre 4, 2021
AccueilMultimédia-oldMultimédia : Présidente élueMme Radjavi appelle les jeunes et les étudiants à la solidarité avec...

Mme Radjavi appelle les jeunes et les étudiants à la solidarité avec les enseignants qui manifestent en Iran

La dictature religieuse criminelle est la source de tous les problèmes. Son renversement mettra fin aux calamités dont souffrent la nation

La Présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi a salué les enseignants qui ont manifesté une fois de plus à travers l’Iran contre la discrimination, la fraude et la répression, malgré les intimidations et la répression massives de la part du régime.

Mme Radjavi a félicité les enseignants pour leur persévérance à vouloir obtenir leurs droits. Elle a appelé la jeunesse, les collégiens et les lycéens à les rejoindre en solidarité pour étendre les protestations.

Le guide suprême du régime, Khamenei, avait insinué hier que les manifestations enseignantes étaient des « complots de l’ennemi de ceux qui en veulent au régime islamique », ajoutant que « ils fomentent des troubles pour l’Etat en lançant des slogans qui remettent en question la politique du régime sous le prétexte des problèmes de salaires des enseignants. »

De leurs côtés, les forces répressives du régime ont eu recours à diverses formes d’intimidation, d’arrestations et d’avertissements, de vive voix ou par téléphone, contre un grand nombre de professeurs à Téhéran et en province pour les dissuader de participer aux manifestations prévues dans tout le pays le 7 mai.

Etant entré dans sa seconde année, le mouvement enseignant s’est déroulé aujourd’hui dans de nombreuses villes d’Iran aux cris de :
« Libérez les enseignants emprisonnés » ;
« Les enseignant sont vigilants et ne supportent plus les discriminations »;
« Le seuil de pauvreté = 3 millions, nos alaires = 1 million » ;
« Engagez des professeurs des écoles en maternelle et faites signer des contrats d’embauche »;
« Les enseignants crient, les médias censurent ».

Mme Radjavi a rappelé que la source de tous les problèmes est la dictature religieuse criminelle et corrompue qui dépense la richesse du peuple iranien dans la répression dans le pays, et le soutien au terrorisme et à l’intégrisme à l’étranger.

La pauvreté, l’inflation, la corruption, le chômage et des calamités sans précédent qui écrasent les Iraniens ne prendront fin qu’avec le renversement de ce régime inhumain, a-t-elle conclu, et avec l’instauration de la démocratie et de la souveraineté nationale en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 mai 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe