vendredi, décembre 3, 2021
AccueilPublicationsPublications: LivresCrime Against Humanity: Un nouveau livre sur le massacre des Moudjahidine du...

Crime Against Humanity: Un nouveau livre sur le massacre des Moudjahidine du peuple par le régime iranien présenté au Parlement européen

Écrit par la rédaction

Un nouveau livre intitulé « Le crime contre l’humanité » publié par l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK), a été présenté mercredi au Parlement européen, répertoriant les noms de plus de 5 000 personnes sur les 30 000 prisonniers politiques exécutés en Iran lors du massacre de 1988 pour la plupart membres ou sympathisant de l’organisation iranienne des Moudjahidine du peuple (l’OMPI).

Le livre détaille également les conclusions de 35 commissions enquêtant sur les atrocités et répertorie les emplacements de trois douzaines de fosses communes en Iran, a rapporté le Washington Times le 24 octobre 2019. 

« Les membres du Parlement européen ont profité mercredi de la parution d’un livre pour féliciter la dirigeante d’un groupe dissident iranien de premier plan, tout en exhortant les Etats membres de l’Union européenne à faire davantage pour affronter l’Iran à propos de violations des droits de l’homme », a écrit le Washington Times.

Les Moudjahidine du peuple d’Iran, sont apparus comme un groupe dissident expatrié de premier plan combattant le régime iranien, écrit le journal.

« La majorité des personnes tuées en 1988 étaient des membres de l’OMPI. Maryam Radjavi, était la principale oratrice de l’événement. Elle a appelé à une » politique européenne ferme qui exige nécessairement un soutien à la résistance du peuple iranien pour établir la démocratie et la souveraineté populaire en Iran ».

Mme Radjavi a déclaré que les récents événements, notamment la confrontation avec des pétroliers traversant le détroit d’Hormuz et l’attaque d’une importante raffinerie de pétrole en Arabie saoudite, démontre le bienfondé de son avertissement, il y a deux ans, au Parlement européen : «J’ai mis alors en garde que « si le fascisme religieux au pouvoir en Iran n’est pas traité de manière décisive, il va imposer une guerre fatale à la région et au monde ».

Plusieurs douzaines de parlementaires de l’UE ont assisté à la cérémonie de la présentation du livre, qui s’est tenue dans une salle de réunion d’un comité au Parlement européen à Strasbourg, en France, a écrit le Washington Times.

Anna Fotyga, membre polonaise de la législature et ancienne ministre des Affaires étrangères qui a présidé les travaux de mercredi, a appelé l’Union européenne à « se concentrer sur les violations des droits de l’homme dans ses relations avec l’Iran ».

Patrizia Toia, membre du Parlement européen originaire d’Italie, a déclaré à Mme Radjavi: «Vous avez tout notre soutien dans votre combat pour la réalisation de la liberté et de la démocratie pour votre peuple.»

Contexte du massacre de l’Iran en 1988 :

Plus de 30 000 prisonniers politiques ont été massacrés en Iran au cours de l’été 1988.

Le massacre a été perpétré sur la base d’une fatwa de Khomeiny.

La grande majorité des victimes étaient des militants de l’OMPI.

Les commissions de la mort ont approuvé toutes les condamnations à mort.

Ebrahim Raïssi, membre des commissions de la mort, est aujourd’hui le chef du pouvoir judiciaire en Iran.

Alireza Avaï, membre des commissions de la mort, est aujourd’hui le ministre de la Justice de Hassan Rohani.

Les auteurs du massacre de 1988 n’ont jamais été traduits en justice.

Le 9 août 2016, une cassette audio a été publiée pour la première fois par le fils de l’ancien héritier de Khomeiny, reconnaissant que le massacre de 1988 avait eu lieu et avait été ordonné aux plus hauts niveaux.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe