Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Échec à la désinformation: réponse aux allégations visant à salir l'image de la Résistance iranienne - une publication du CFID

"Échec à la désinformation: réponse aux allégations visant à salir l'image de la Résistance iranienne", est un document du Comité français pour en Iran démocratique (CFID), juin 2013, 35 pages. Dans sa préface, Alain Vivien, ex-ministre et ancien président de la mission interministérielle de lutte contre les sectes, explique le motif de cette publication:

« Comme tout système dictatorial, le régime cherche une diversion aux divisions qui l’affectent en dénonçant les Iraniens entrés en résistance contre lui, et qui luttent pour l'instauration de la démocratie dans leur pays. Le Comité français pour un Iran démocratique (CFID) vous remercie de lire avec patience le contenu de ce fascicule. Il n'a d'autre objet que de rétablir quelques vérités travesties par la propagande des mollahs et de ceux qui, natifs ou stipendiés, s'en font l'écho en Europe. »

Lire le texte complet du document:

Le “Mouvement Vert” en Iran

Le comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran
Ascension et chute du “Mouvement Vert” :
une revue des faits

Introduction : Recherche de Sharam Taromsari, expert sur le Moyen-Orient, en particulier sur les affaires liées à l’Iran. Il a d’abord enseigné les relations internationales et la sécurité au Moyen-Orient à l’université de Salford (Grande-Bretagne). Il a été mandaté par BPCIF pour effectuer cette recherche.

En 2012, le régime iranien a intensifié la répression intérieure avec une augmentation du nombre d’exécutions et d’arrestations politiques ainsi qu’une répression sévère sur les médias et l’accès à l’internet. La mort sous la torture de Sattar Beheshti, un blogueur qui avait défié le régime et les prétendus réformateurs en appelant à un changement fondamental en Iran, reflète le début d’une ère nouvelle en Iran et la radicalisation des revendications de la population.

Il y a quatre ans, suite au désaccord au sein du régime apparu lors de l’élection présidentielle, les Iraniens sont descendus dans la rue pour réclamer la fin du régime, alors que les dirigeants du «Mouvement Vert» déclaraient leur fidélité à la constitution de la République islamique. Le déchaînement de violence contre le soulèvement populaire, couplée avec la position compromettante des «leaders verts» et l’incapacité des gouvernements occidentaux à se ranger du côté du peuple
iranien, ont permis au régime d’écraser le printemps en Iran.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés
;