Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Une machine de terreur et de répression des mollahs sous couvert de journalisme

Une machine de terreur et de répression des mollahs sous couvert de journalisme

Concernant les récentes intrigues du régime iranien contre l’opposition démocratique, le bureau de représentation du CNRI à Oslo a publié le communiqué suivant :

Le terrorisme et la désinformation du régime des mollahs qui dure depuis quatre décennies contre l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), et la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) ont atteint récemment des proportions sans précédent.

La lettre du représentant du CNRI au ministre norvégien de la Justice

La lettre du représentant du CNRI au ministre norvégien de la Justice

Oslo, le 27 mai 2019

Honorable Jøran Kallmyr, ministre de la Justice du Royaume de Norvège

Monsieur le ministre

J'ai l'honneur de vous transmettre ci-joint une copie de la lettre du 1er avril 2019 du conseiller juridique de l'OMPI en Albanie qui vous a fait part de ses préoccupations concernant le comportement de M. Eskil Engdal, journaliste de Dagens Næringsliv en compagnie de Gjergji Thanasi, un agent du ministère iranien du Renseignement (VEVAK), à la résidence du groupe de l'OMPI et des réfugiés en Albanie qui est protégée par les autorités locales des complots de Téhéran.

Les éclairages de Mohammad Mohaddessine sur la situation critique du régime iranien

Les éclairages de Mohammad Mohaddessine sur la situation critique du régime iranien

Le Guide Suprême Ali Khamenei et son président Hassan Rohani envoient leur ministre des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, et son adjoint, Abbas Araghchi, au Japon, au Pakistan, en Irak, au Koweït, au Qatar, à Oman et dans d'autres pays du monde. Ils arriveront avec la promesse de neutraliser les effets des sanctions et d’une politique ferme contre le régime. De plus, ils souhaitent une réduction des pressions économiques et politiques écrasantes qui paralysent le régime.

Le ministère iranien du Renseignement doit être inscrit sur la liste des organisations terroristes - Washington Times

Le ministère iranien du Renseignement doit être inscrit sur la liste des organisations terroristes - Washington Times

Le gouvernement des États-Unis devrait inscrire le ministère iranien du Renseignement sur la liste des groupes terroristes étrangers afin de tenir les agents de Téhéran responsables des divers actes terroristes qu'ils ont commis pendant des décennies, a déclaré mercredi le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), selon un article du Washington Times.

Vidéo - Conférence de presse du CNRI : Les rouages internes de la machine de terreur et d'espionnage du régime iranien

Washington, le 1er mai 2019 - Le bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne aux Etats-Unis (CNRI-US) a organisé une conférence de presse détaillant le partenariat étroit entre le ministère iranien du Renseignement (VEVAK) et le ministère iranien des Affaires étrangères pour la conception et l'exécution des opérations terroristes à l'étranger.

Mahan Air, une entité appartenant à la Force Qods des Pasdaran (CGRI) en Iran

Mahan Air, une entité appartenant à la Force Qods des Pasdaran (CGRI) en Iran

Rapport de la commission des affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne (27 octobre 2017)

Les compagnies aériennes au service du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI)

La Compagnie aérienne Mahan Airline est la propriété de la force terroriste Qods sous le couvert d'une entreprise privée

Les compagnies aériennes iraniennes jouent un rôle important dans l'ingérence de l’Iran dans les pays de la région, y compris le transfert de personnel et de la logistique pour le Corps des gardiens de la révolution islamique et les milices opérant pour son compte par procuration.

Important : Amnesty international appelle à une enquête de l'ONU sur le massacre de 1988 en Iran

Important : Amnesty international appelle à une enquête de l'ONU sur le massacre de 1988 en Iran

Dans un rapport accablant contre les autorités iraniennes, Amnesty international a appelé à une enquête indépendante de l'ONU sur le massacre de 1988 en Iran.

Le rapport de 140 pages cite les noms de de haut-dirigeants du régime accusés d’être impliqués dans le crime contre l’humanité resté impuni. Ils ont été membres des « commissions de la mort » et continuent de mener une campagne « pour nier, déformer la vérité et causer du tort aux familles des victimes. »

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés