samedi, octobre 24, 2020
Accueil Publications Publications: Rapports spéciaux Conférence en ligne et soutien généralisé à l’OMPI et au changement de...

Conférence en ligne et soutien généralisé à l’OMPI et au changement de régime en Iran

Le samedi 5 septembre, des représentants de plus de 300 communautés iraniennes du monde entier ont annoncé leur soutien aux soulèvements du peuple iranien pour renverser le régime des mollahs et leur soutien au principal groupe d’opposition, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK) et les unités de résistance lors d’une conférence en ligne. Les participants à la conférence, qui comprenait trois générations d’Iraniens, ont appelé à l’intervention immédiate des organisations internationales pour libérer les prisonniers politiques en Iran.

La conférence en ligne, qui a coïncidé avec le début du 56e anniversaire de la fondation de l’OMPI, a réuni des représentants des communautés iraniennes de toute l’Europe, des États-Unis, du Canada et d’Australie.

Certaines des villes où les communautés iraniennes ont participé à la conférence étaient Berlin, Paris, Londres, Rome, Stockholm, Göteborg, Amsterdam, La Haye, Oslo, Bruxelles, Bucarest, Helsinki, Francfort, Hambourg, Stuttgart, Washington, Los Angeles, San Francisco, Houston, Dallas, Ottawa, Montréal, Winnipeg, Vancouver, Sydney et Melbourne.

Dans ce programme, des communautés iraniennes du monde entier ont été connectées à Achraf 3, qui abrite des milliers de membres de l’OMPI en Albanie.

Badri Pourtabakh, Secrétaire général adjoint de l’OMPI

Badri Pourtabakh, Secrétaire général adjoint de l’OMPI / MEK a ouvert la conférence et a déclaré : « Notre plus profond respect et hommage aux fondateurs de cette organisation. Ils ont ouvert une nouvelle voie dans l’histoire de notre nation et la lutte contre la dictature et le fondamentalisme. Leurs noms brilleront à jamais dans notre histoire. »

« Notre organisation a prouvé que l’intégrisme au pouvoir en Iran ne représentent ni notre nation ni notre peuple. L’OMPI / MEK est la continuation de 120 ans de lutte pour la liberté en Iran. Le MEK est resté fidèle à la tradition de la lutte pour la liberté et a protégé son héritage. »

Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, et Mme Zahra Merrikhi, Secrétaire générale de l’OMPI, étaient les orateurs principaux.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne

Dans une partie de son discours, Mme Radjavi a déclaré:

«Nous rendons hommage aux grands fondateurs de l’OMPI, Mohammad Hanifnejad, Saeed Mohsen et Asghar Badizadegan qui ont pris l’initiative de cette percée historique.

«Comme il est inspirant que le dirigeant de la Résistance iranienne Massoud Radjavi ait relancé et revitalisé cette organisation malgré les coups écrasants de deux dictatures, la menant au sommet de sa lutte contre les mollahs réactionnaires.

« Même aujourd’hui, nous voyons que le régime clérical admet de mille manières différentes que son principal problème est la structure de l’OMPI / MEK. Elle doit donc être effacée et décapitée pour garantir la survie du régime. C’est l’objectif commun poursuivi par tous les mercenaires du régime.

«Les soulèvements en Iran depuis décembre 2017 jusqu’à présent démontrent clairement que les manifestations sont le théâtre d’un soutien public aux vues et aux politiques de l’OMPI, en particulier parmi la jeune génération.

« Aujourd’hui, l’Iran est en proie à la pauvreté, à la répression et à la pandémie du coronavirus. Les écarts socio-économiques n’ont jamais été aussi larges. La machine répressive ne s’arrête pas un instant afin de protéger le régime fasciste religieux des mollahs. »

« Inspirés par les sacrifices de milliers de martyrs de l’OMPI, les bouleversements et les rébellions ont germé à travers l’Iran. Les soulèvements sont à l’horizon,
« De Beyrouth à Bassorah, en passant par Najaf et Karbala, le régime clérical est dans un bourbier. Les jeunes de Beyrouth chantent: Ils doivent tous partir!
« Et les jeunes en Irak ont mis le feu aux centres et aux quartiers généraux du régime pervers des mollahs et de leurs mercenaires et crient : l’Iran (le régime) doit partir!
« Oui, alors que l’OMPI / MEK entame sa 56e année d’existence, le régime clérical est bloqué dans une impasse et dans les affres de crises politiques, économiques et internationales.

« Khamenei est incapable d’offrir un changement ou une ouverture pour réduire le mécontentement de la société.

Sa décision de nommer des responsables criminels du CGRI à la tête de diverses institutions, y compris le Majlis, ne vient pas d’une position de force, mais d’une faiblesse totale. Il s’agit d’une tentative d’exercer davantage de contrôle sur diverses branches et d’empêcher l’effondrement du régime. Tout comme Qassem Soleimani, des projets majeurs comme l’accord nucléaire JCPOA et le soi-disant gouvernement réformiste et modéré de Rohani ont échoué, il ne reste plus rien d’autre que des corps sans vie.

Zahra Merrikhi, la Secrétaire générale de l’OMPI

Zahra Merrikhi, la Secrétaire générale de l’OMPI, tout en expliquant l’histoire de l’OMPI et sa résilience au cours des quatre dernières décennies, a déclaré :

« Ce n’est pas sans raison que les dirigeants du régime mettent constamment en garde contre l’expansion du soutien populaire à l’OMPI et le rôle joué par les unités de résistance de l’OMPI dans l’organisation du soulèvement et des manifestations antigouvernementales. Les mollahs savent mieux que quiconque qu’ils ont été vaincus dans tous les aspects de la confrontation contre l’OMPI, et que le jour n’est pas loin avant que le peuple iranien ne se lève et ne les renverse. En effet, le peuple iranien et la Résistance, dirigés par l’OMPI, renverseront le régime et rien ne peut empêcher que cela se concrétise.

Lors de cette conférence, plus de 50 représentants de la diaspora iranienne se sont prononcés en faveur de l’OMPI et ont déclaré que le peuple iranien voulait un changement de régime et l’instauration de la démocratie et de la liberté en Iran. Ils ont également souligné que « soutenir l’OMPI et les unités de résistance de l’OMPI qui ont travaillé dur pour changer le régime est le devoir national de quiconque a un cœur pour la liberté de l’Iran ».

La déclaration conjointe des communautés iraniennes du monde entier se prononce également en ces termes :

“Lors des soulèvements de 2017, de novembre 2019 et de janvier 2020, le peuple iranien a exprimé sa volonté de renverser le régime avec les slogans” A bas à Khamenei, Rohani “,” Réformateurs, conservateurs, le jeu est maintenant terminé “et” A bas l’oppresseur, que ce soit le chah ou le Guide ». Dans le seul soulèvement de novembre 2019, les gardiens de la révolution ont martyrisé plus de 1500 jeunes. C’est la continuation de 120 000 exécutions politiques par le régime clérical. Le peuple iranien a également exprimé ouvertement son opposition à l’exportation du terrorisme et à l’incitation à la guerre, avec les slogans «Quittez la Syrie, pensez à nous » et « Ni Gaza ni le Liban, je sacrifie ma vie pour l’Iran ». Ces interventionnismes dans la région font partie de la stratégie de survie du régime, qui coûte des milliards de dollars chaque année et provoque plus de pauvreté, de chômage et d’inflation parmi la population, dont plus de la moitié vit en dessous du seuil de pauvreté.

La déclaration de la communauté iranienne a conclu que «la solution ultime à la crise iranienne est le renversement du régime clérical par le peuple iranien et la résistance iranienne. La communauté internationale doit reconnaître le droit du peuple iranien de lutter contre le fascisme religieux et d’établir la démocratie et la domination du peuple en Iran. Soutenir les unités de résistance de l’OMPI et ce mouvement qui ont travaillé dur pour changer le régime, est le devoir national de quiconque est attaché à la liberté de l’Iran. Le plan en dix points de Mme Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la résistance, pour le futur de l’Iran, fondé sur une république pluraliste fondée sur la séparation de la religion et de l’État, l’égalité des hommes et des femmes, la liberté d’expression et de croyance , l’égalité et les droits de toutes les nationalités et les adeptes de toutes les religions, un Iran non-nucléaire et met l’accent sur la garantie de la démocratie en Iran et de la paix et de l’amitié dans la région et dans le monde. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe