mercredi, septembre 22, 2021
AccueilPublicationsPublications: Rapports spéciauxDivulgation de détails sur deux sites de missiles balistiques des pasdaran dans...

Divulgation de détails sur deux sites de missiles balistiques des pasdaran dans l’ouest de l’Iran

Image satellite de l’emplacement général des sites de Konesht et Panj Pelleh

Le jeudi 18 mars 2021, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a organisé une conférence de presse pour divulguer des informations sur deux sites de missiles balistiques des Gardiens de la révolution (pasdaran) dans l’ouest de l’Iran qui ont été utilisés pour des attaques contre des pays voisins.
L’ambassadeur Giulio Terzi, ministre des Affaires étrangères d’Italie (2011-2013) et le Dr Walid Phares, Co6secrétaire général du Groupe parlementaire transatlantique pour la lutte contre le terrorisme, conseiller pour la lutte contre le terrorisme dans le Caucase à la Chambre des représentants des États-Unis et expert du Moyen-Orient, figuraient parmi les participants à cette séance d’information.

Ali Safavi, de la Commission des affaires étrangères du CNRI, a fourni les informations suivantes :
Détails sur deux sites de missiles balistiques des pasdaran dans l’ouest de l’Iran
Le programme de missiles balistiques de Téhéran, l’un des leviers militaires stratégiques des mollahs, est une préoccupation majeur de la communauté internationale ces dernières années.
La force aérospatiale est l’une des cinq forces des pasdaran. Avec la montée en puissance du programme de missiles dans l’appareil militaire des mollahs, le régime a transformé la Force aérienne des pasdaran en Force aérospatiale des pasdaran en octobre 2009.
Aujourd’hui, je vais révéler les détails de deux des plus importants sites de missiles balistiques des pasdaran dans l’ouest de l’Iran. Ces informations ont été fournies par le réseau de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI).
Ces deux sites sont les suivants :
● Le site de missiles de Konesht Canyon, situé au nord-est de Kermanshah, dans l’ouest de l’Iran. Auparavant, ce site abritait la 9e Brigade Badr (force inféodée des pasdaran en Irak).
● Le site de missiles Panj Pelleh situé à Kermanshah.

Imagerie satellite de l’emplacement général des sites de Konesht et de Panj Pelleh

Le commandement des missiles des pasdaran dans l’ouest de l’Iran est situé sur le site de missiles de Panj Pelleh, qui est l’un des plus anciens et des plus importants centres de missiles des pasdaran.

Comme vous le savez, après la mort de Qassem Soleimani en Irak le 3 janvier 2020, Khamenei a ordonné aux pasdaran de lancer une attaque de missiles contre la base d’Ain al-Assad dans la province d’Anbar, dans l’ouest de l’Irak, le 8 janvier 2020. Le régime n’a jamais précisé d’où étaient lancées les frappes de missiles.

Selon les informations reçues des sources de l’OMPI à l’intérieur de l’Iran, plus précisément de l’intérieur du régime, y compris des Gardiens de la révolution (pasdaran), les attaques ont été menées à partir de ces deux sites de missiles. D’après les informations reçues récemment, ces deux sites, qui se trouvent à proximité l’un de l’autre, à environ deux ou trois kilomètres l’un de l’autre sur les deux côtés d’une montagne, sont reliés par des tunnels souterrains.

Le brigadier général Amir Ali Hajizadeh, commandant du corps aérospatial des pasdaran, avait personnellement pris le commandement de l’opération et était stationné sur le site de missiles de Panj Pelleh. Selon ces informations, moins d’une demi-heure après l’abattage par les pasdaran de l’avion ukrainien Vol 752, dans la nuit du 8 janvier, Hajizadeh est rapidement retourné à l’aéroport de Kermanshah et s’est envolé pour Téhéran.

Site de missiles dans le canyon de Konesht à Kermanshah
L’emplacement, proche des frontières occidentales du pays, constitue un lieu stratégique pour abriter et lancer les missiles vers des cibles potentielles. Il est également parfaitement adapté pour abriter les plateformes mobiles de lancement de missiles et les transférer vers des emplacements souhaités plus proches de la frontière.

Ce site, construit il y a de nombreuses années par les sociétés d’ingénierie affiliées à la base de Khatam al-Anbia, est utilisé par les Gardiens de la révolution, et plus particulièrement par leur branche missiles. Il est considéré comme un lieu de maintenance et de lancement de missiles en Iran. Certains de ces changements et expansions ont eu lieu en 2020.

En raison de l’importance de ce site, les pasdaran encerclent une grande zone et empêchent les résidents d’y accéder. Afin de maintenir secrètes les informations et les mouvements sur ce site, les soldats qui gardent la zone extérieure sont remplacés tous les deux mois.

Coordonnées géographiques du site de missiles du détroit
Le site de missiles du canyon de Konesht est situé au nord de la ville de Kermanshah, capitale de la province de Kermanshah, à la frontière occidentale de l’Iran. La région est sertie de hauts plateaux au nord et à l’est et le site est donc bien caché entre les montagnes. L’endroit est flanqué d’une zone de semi-hauts plateaux et de zones résidentielles éparses sur le côté est. Deux villes avec une population presque entièrement militaire se trouvent dans le sud, nommées Takawar (Ranger en farsi) et Zafar (Victoire en farsi). L’aéroport de Kermanshah est situé à 10 km au sud, et il est plus proche de l’installation de lancement de missiles.

Divers types de missiles balistiques des pasdaran, à savoir les familles Shahab 2 et Shahab 3, et le missile Zulfiqar, sont hébergés sur ce site.
La porte exclusive gardée de ce site est placée au sud, ce qui mène aux parties nord des villes de Zafar et Takawar.

Le site comprend pas moins de 5 bases et plusieurs hangars, bien dispersés les uns des autres. On comprend qu’au moins 5 trappes sont éloignées des tunnels qui ressemblent beaucoup aux abris pour missiles et aux rampes de lancement des pasdaran comme dans les clips vidéo diffusés par les médias officiels. Il y a deux entrées dans le tunnel et elles semblent servir à insérer les missiles dans les installations souterraines pour les stocker et les garder prêts à être lancés par les rampes de lancement.

L’une des bases est située à 4 km au nord du site, et depuis début 2020, le régime a créé deux nouveaux tunnels à cet endroit. (voir images satellites)

La seule entrée du site est située dans sa partie occidentale, au nord des villes de Zafar et Takawar.

Les images satellites montrent la géographie générale de l’installation de lancement de missiles des pasdaran à Konesht, et du nouveau complexe, au nord et au nord-est de la ville de Kermanshah.

Les images satellites diagonales montrent l’installation de lancement de missiles, au nord-est de Kermanshah, parmi les plateaux.

Les images satellites montrent le camp militaire et la porte d’entrée de l’installation de lancement de missile.

Les images satellites révèlent deux tunnels dans la zone orientale du site.
Coordonnées :

Les images satellites indiquent des installations souterraines à l’extrémité du site de lancement de missiles Les images satellites indiquent la zone

générale du site et les tunnels au nord du site Les images satellites montrent les tunnels au nord du site
Site de missiles de Panj Pelleh, situé à l’est de Kermanshah
Ce site est l’un des centres souterrains de missiles du Corps des gardiens de la révolution islamique (pasdaran), qui dispose de vastes tunnels et installations à Zirkuh. Ce site a été créé dans une zone d’une superficie d’environ 2 à 3 km.
Ce site est situé dans une zone montagneuse au nord de l’autoroute menant à l’aéroport de Kermanshah.
Il est situé à 5 km de l’autoroute de Kermanshah à Hamedan, au nord de la route et au coeur de la région montagneuse. La garnison des pasdaran de Boroujerdi est située sur le côté sud de la route en face de ce site. La base aérienne de l’armée régulière est également située près de cet endroit.
Sur la carte et la photo aérienne, on peut voir l’emplacement de ce lieu, ainsi que l’entrée des tunnels sous la montagne au nord du site.

Imagerie satellite, site de Panj Pelleh, à l’est de la ville de Kermanshah

Figure 1: Image satellite des entrées des tunnels au nord du site de missiles de Panj Pelleh

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe